Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Test : God of War Collection Volume 2

Test : God of War Collection Volume 2
Bastien

 

Après God Of War Collection sorti il y a bientôt deux ans sur PS3 et regroupant les deux opus sortis sur PS2, remaniés pour l’occasion en HD, Sony nous livre une « suite » estampillée « Volume 2 » qui regroupe quant à elle les deux opus PSP ; et je vous en livre le test ici.

 

Sortis respectivement en 2008 et 2010, GOW Chain of Olympus et GOW Ghost of Sparta sont deux opus inédits, alors sur PSP. Remarquables dans leurs réalisations, ils constituaient peut être à eux seuls un argument de taille pour s’offrir une PSP.

 

Chain of Olympus se pose donc en suite directe de GOW 1 au niveau chronologique, et nous invite à suivre les aventures de Kratos contre Morphée. Ce dernier ayant plongé le monde dans une sorte de nuit éternelle, le périple de Kratos consistera à refaire briller le soleil, afin que tout le monde se réveille, humains et dieux… Bon d’un point de vue scénaristique c’est un peu light, néanmoins certains pans de l’histoire permettront au joueur de découvrir un côté un peu plus humain de Kratos, revenant notamment sur les relations qu’il entretenait auparavant avec sa fille et sa femme… (dans une optique de ne pas spoiler GOW 1, je n’en dirai pas plus)

 

 

Ghost of Sparta, lui aussi, se passe chronologiquement entre GOW 1 et GOW 2, et va raconter à son tour une histoire inédite, où Kratos devra sauver son frère Deimos des griffes du dieu de la mort… Scénaristiquement, il est intéressant d’apprendre que Kratos à un frère, mais alors pour le reste, pardon, on est très loin des opus sur console de salon, on ne croisera d’ailleurs le frangin spartiate qu’à la fin de l’histoire ! On croisera certes – et pour ma part j’adore d’ailleurs – des personnages de la mythologie grecque comme Midas ou la monstruosité Scylla, mais le scénario, à l’instar de Chain of Olympus, est assez pauvre en contenu et très  convenu, et ne fait d’ailleurs pas avancer d’un iota l’histoire contée – et au demeurant bien plus intéressante d’ailleurs – sur console de salon.

 

Personnellement, même si j’aurais préféré plus de détails inédits au niveau de l’histoire, je reconnais tout de même qu’on est en face d’un beat’em all, qui plus est très court, donc l’histoire n’a que peu d’importance…

 

La transition est toute trouvée pour parler de la durée de vie, qui est, il faut bien le dire, famélique pour chaque épisode (environ 5h pour boucler chaque jeu en difficulté normale), on est loin des opus console de salon pour lesquels il faut environ 10-12h de jeu pour terminer l’aventure ! Seuls les défis relèvent un peu la durée de vie mais leur répétitivité ont la fâcheuse tendance de lasser assez vite…

 

 

Graphiquement parlant, les titres sont jolis, le lissage HD permet d’obtenir un rendu proche de ce qui a déjà été vu pour GOW 2 sur PS2. La claque est cependant nettement moins importante que lorsque l’on a découvert ces titres sur PSP, et il ne faut pas oublier que le portage de la PSP vers la PS3 laisse irrémédiablement des traces, surtout pour Chain of Olympus qui pour le coup a sacrément  mal vieilli en passant sur PS3.

 

Pour le reste, on à le droit à ce qui a fait la force de GOW jusqu’à maintenant, à savoir des pouvoirs pour Kratos, d’ailleurs tous inédits à chaque épisode, une bande son parfaitement orchestrée et un gameplay hors pair n’ayant plus rien à prouver tant notre personnage se meut au doigt et à l’œil ! L’arrivée d’un deuxième stick apporte un plus non négligeable par rapport à la version PSP.

 

 

En d’autres termes, pour celles et ceux qui n’auraient pas eu la possibilité de jouer à ces titres sur PSP, l’attention est louable de la part de Sony d’avoir sorti ces épisodes sur PS3. En revanche, pour ceux qui comme moi ont déjà pliés depuis longtemps les versions PSP, pas sûr qu’ils trouvent là de quoi justifier l’achat du soft, même si le portage est de bonne qualité.

 

Conclusion : Tout fan de GOW se doit de jouer à ces épisodes, que ce soit sur PSP ou sur PS3. Ayant personnellement terminés ces épisodes sur le premier support, je me suis contenté de juger ce que pouvait apporter ce portage HD, à savoir une image plus fine, mais pas nécessairement plus détaillée que sur PSP. Le charme opérant toujours, ce God Of War Collection Volume 2 est un bon investissement à moindre coût si vous souhaitez découvrir ces deux histoires parallèles ! Histoire de patienter pour GOW IV ? 😉

 

Ma note : 15/20