Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

[Test] DriveClub VR : Le premier jeu en course sur Playstation VR

[Test] DriveClub VR : Le premier jeu en course sur PlayStation VR
Stuffed

Attention test basé sur la version VR du titre et non par sur la version originale.
N’étant pas un grand fan de jeux de voiture je n’ai pas beaucoup d’expérience dans le genre mais l’intérêt de que je porte au VR et sur l’immersion me pousse à faire ce test.

Commençons pas le commencement :

Drive Club VR est un jeu de course mélangeant arcade et simulation sortie avec le line up du Playstation VR le 13 Octobre 2016.

Pour jouer je me suis approprié un volant pédale Thustmaster 80 (pas le meilleur mais bon pour le peu que je joue sur ce genre de jeu) car je pense très fortement que jouer à la manette gâche à l’immersion ce qui est un point noir car il faut repasser à la caisse pour jouer dans des conditions optimales. Avec un nombre de 88 voitures, 66 pistes de courses, un mode carrière, un mode libre et un multi, il y a de quoi faire même si c’est moins que la version originale. Mais il vous tiendra plusieurs heures avec les objectifs sur des records à battre (drifts, vitesse, etc….).

1477063990-7133-capture-d-ecran

Parlons un peu graphisme. Qui dit VR dit technique en deca de ce qui ce fait actuellement sur le support PS4. Qu’on se le dise tout n’est pas à jeter. Les véhicules sont plutôt jolis avec des reflets agréables sur la carrosserie et les cockpits sont très sympas visuellement. Mais, malheureusement les décors sont très moyens avec des textures datant du Moyen Age (Cela dit les circuits sur neige m’ont fait plaisir à voir). Au premier abord, ça pique les yeux avec de l’aliasing beaucoup trop présent. Donc un peu déçu à ce niveau. Je comprends que la VR prend beaucoup de ressource mais vu certain jeu comme Batman VR et Valkyrie qui sont très beau, je trouve qu’il aurait pu faire un effort. De plus a part un cycle éclairé et couvert il n’y pas de pluie alors que cela y est bien dans version de base.

Heureusement l’immersion prend le dessus sur les graphismes (Merci la VR).

Et oui comme pour les autres jeux, On se sent vraiment dedans et grâce au volant, on s’immerge totalement dans la conduite. Après avoir réglé la hauteur et la profondeur de notre assise par rapport au volant pour avoir la même distance dans le monde réel. Lançons la course !!!!

1477063968-1049-capture-d-ecran

Les sensations sont bonnes, mais je conseille vivement de désactiver le passage de vitesse automatique et l’assistance au freinage dans les virages afin de vraiment ressentir l’action de la course et pour augmenter la difficulté (sinon un peu trop facile) et le challenge.

On parcourt les différentes pistes avec une toute nouvelle façon de jouer. On regarde partout, l’habitacle les points morts lors des dépassements lorsque l’on est plongé dans la course. C’est même un peu déstabilisant lors des chocs à pleine vitesse. Notre cerveau se sent un peu perdu, c’est troublant, mais cela veut bien dire que l’immersion est bien présente. Cependant je trouve le jeu un peu trop arcade à mon gout, j’aurai aimé une approche tirant plus sur la simulation afin que la conduite entre chaque modèle soit plus divergeant pour affluer l’immersion.

1477063958-5975-capture-d-ecran

Le bruit des voitures est convaincant même si je trouve un peu faible (on peut paramétrer cela dans les options). Le son 3D fait bien son travail.

Points positifs :

  • Immersion (On est pilote)
  • Bonne sensation de conduite au volant
  • 88 voitures
  • Pas mal de contenu pour de la VR (comparé aux autres jeux)
  • Les cockpits sont assez fidèles
  • Accessible à tout le monde (arcade)
Points négatifs :

  • … Un peu trop arcade pour les vrais fans du genre
  • L’immersion diminuée à la manette
  • Pas très beau
  • Ça brille un peu trop (aliasing)

Pour Conclure

7

sur 10

Drive Club VR est un bon jeu de courses VR accessible à tous avec son côté arcade et je n’ai pas ressenti d’envie de vomir même après plusieurs heures de jeu. Les graphismes sont plus que moyens, mais si on arrive à faire l’impasse dessus, l’immersion nous gagne et on se sent comme un pilote de course. Le contenu est plutôt complet qui pourra vous satisfaire pendant un moment. Il fait parti des jeux essentiels pour commencer le VR si on est fan du genre même si il n’est pas sans défaut.
  • Valentin

    Coucou,
    Contrairement à toi, je suis un grand fan des jeux de voiture et je dois dire que j’adore celui-ci. J’y aie aussi joué sur PlayStation VR et c’était juste génial. Par moment, je me croyais vraiment dans le ludiciel.