Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

Rétro Test : The Ninja Warriors sur Super Nintendo

Rétro Test : The Ninja Warriors sur Super Nintendo
Bastien

TheNinjaWarriors588533_40318_front

Aujourd’hui je vous propose le rétro-test d’un jeu Super Nintendo peu connu du joueur lambda, mais néanmoins très sympa. The Ninja Warriors, c’est son nom, est sorti en 1995 dans nos vertes contrées et est un beat them all très « punchy ».

Dans Ninja Warriors, vous incarnez l’un des trois droïdes ninjas disponibles et vous allez arpenter un pays en proie au diktat du tyran Banglar. Ce dernier a lavé le cerveau de tous les prisonniers qu’il a constitué et cherche à éradiquer définitivement toute forme de résistance à son encontre. Un petit groupe de révolutionnaires a néanmoins mis au point des droïdes capable d’échapper au contrôle de Banglar et va donc les envoyer pour restaurer la paix au sein du pays et détrôner le tyran.

 

Le pitch de départ est donc assez convenu, rien de bien original sous le soleil. Nous avons donc le choix entre le Ninja, la Kunoïchi et le Kama Itachi. Le premier, curieusement, est le plus lent des 3, et se bat avec des nunchakus ; la deuxième est nettement plus rapide et se bat avec des kunaïs et une épée ; enfin le dernier est la représentation d’une divinité chinoise avec des faux greffées aux bras et est lui aussi assez leste dans ses mouvements. Chaque ninja possède un super coup que vous pourrez déclencher lorsque vous aurez rempli une barre de « spécial » idoine. La palette de coups de chaque ninja est étonnamment très diversifiée pour un jeu se déroulant uniquement en scrolling horizontal, car oui, bien qu’étant un beat them all, Ninja Warriors ne joue absolument pas dans la même catégorie des ténors du genre que sont Final Fight ou autre Double Dragon.

ninja-warriors-03

Ici, vous ne pouvez donc aller que de gauche à droite. Un peu déstabilisant au départ, ce système s’avère néanmoins relativement pratique car il supprime de fait tous les bugs de collisions et autre « hitboxes » mal calibrées que l’on peut retrouver dans les softs que je viens de citer lorsque, par exemple, notre personnage n’est pas exactement sur le même plan vertical que son adversaire quand il le tape (si je ne suis pas clair, je vous laisse tester Super Double Dragon par exemple). De fait dans Ninja Warriors, tous les personnages sont donc sur le même plan, si vous vous faîtes avoiner, c’est de votre faute, pas un bug, exit la mauvaise foi donc !

 

En revanche cette particularité de gameplay de Ninja Warriors a les qualités de ses défauts, car, en effet, à cause de ce scrolling strictement horizontal, vous pouvez oublier le jeu à deux, il n’est pas proposé (je pense que ce serait effectivement le gros bordel !).

ninja-warriors-05

Néanmoins, le soft mérite d’être joué, la musique et les bruitages sont vraiment très bons, et les graphismes le sont tout autant, il faut dire que nous sommes en fin de vie de la Super Nintendo lorsque ce jeu sort, les développeurs maîtrisent donc parfaitement les capacités de la console, les décors sont variés et colorés, ça pète de partout, on peut prendre certains objets trainant çà et là (motos, caisses, poubelles etc.) pour les balancer sur les adversaires, la palette de coups pour chaque combattant est très étoffée (avec en moyenne une douzaine de coups par avatar, c’est juste énorme pour un jeu de ce type !), chacun a ses propres forces et faiblesses, il vous faudra donc switcher de personnages de temps à autres entre deux « game over » si vous voulez avancer, et, chose appréciable et suffisamment rare pour être soulignée, on peut bloquer les coups !

 

Assez long, arpenter les 8 stages de l’histoire demandera un peu de temps, y compris en niveau normal, tant la difficulté augmente crescendo à mesure que l’on avance. De plus, il faut aussi préciser qu’aucune pile de sauvegarde n’est disponible dans la cartouche, et pas davantage d’option de mot de passe, il faut donc faire le jeu d’une traite si vous espérez le finir ! Fort heureusement, les crédits sont illimités en cas de « game over », et vous en aurez bien besoin car certains boss vont vite vous gonfler tant ils sont retords !

Conclusion : The Ninja Warriors m’a laissé une très bonne impression. Injustement peu connu, il fait partie des meilleurs jeux de castagnes auxquels j’ai pu jouer sur Super Nintendo. Malgré son gameplay atypique, il est assurément une valeur sûre de la console, mais malheureusement très cher en occasion, je conseille donc à tout le monde de l’essayer sur émulateur et à Nintendo de nous faire une adaptation sur Wii ou Wii U !

 

Ma note : 17/20