Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

Rétro Test : Streets of Rage sur Mega Drive

Rétro Test : Streets of Rage sur Mega Drive
Bastien

 

En 1991, Sega sort sur sa Mega Drive un classique des bornes d’arcade : Streets Of Rage. Très inspiré par la concurrence, notamment Double Dragon, Sega va finalement imposer SOR comme la nouvelle référence du beat’em all, et le porte étendard de sa console, bien entendu. 

 

Dans Streets Of Rage, on va donc retrouver une ambiance très Double Dragon, avec des environnements quasi exclusivement urbains, et des méchants à foison. 

Le soft vous propose de choisir entre 3 personnages, Adam, Axel et Blaze, qui auront chacun des caractéristiques différentes,  mais qui se ressemblent quand même pas mal. Ainsi,  Adam sera plus lent que les 2 autres, Axel sautera moins haut que les 2 autres et Blaze étant une fille, sera moins puissante que les 2 autres. 

 

 

Une fois votre perso sélectionné, vous voilà parti pour désinfecter les rues de la ville de la délinquance qui y règne, et ce, au travers de 8 niveaux. Il faut bien l’avouer, le synopsis ne vole pas bien haut, mais bon à l’époque on ne cherchait pas nécessairement le scénario pour un jeu de ce genre sinon ça se saurait ! 

 

Durant votre aventure, vous aurez la possibilité de prendre toutes les armes qui vous tomberont sous la main, couteau, club de golf, etc.  pour affiner les contours du visage de vos adversaires, et ça c’est marrant ! Vous pourrez également utiliser des « Spécials » pour défoncer les ennemis les plus retords, et ces « Spécials » se manifestent  par une attaque de vos amis flics, qui se feront un plaisir de bombarder la zone où vous vous trouvez, enlevant de fait bon nombre d’énergie aux belligérants qui auront eu le malheur de croiser votre route.  Cette option étant limitée, mieux vaut la réserver aux boss de fin de niveaux. 

 

On a également la possibilité – et heureusement d’ailleurs – de récupérer de l’énergie au travers de bonus dispersés un peu partout dans le niveau, sous forme de pomme ou de gigot. 

 

 

Véritablement le point fort de SOR, un mode coopération est disponible et vous permettra d’arpenter les rues avec un pote. Par contre le nombre de crédits disponibles (hé oui c’est un jeu d’arcade ne l’oublions pas!) n’augmente pas proportionnellement lorsque vous jouez à 2, ainsi, si votre pote a un peu de mal à tenir ses distances avec vous et qu’il vous met des taquets par grappes de 5 pendant les batailles, vous risquez très vite d’atteindre le game over xD 

 

D’un point de vue graphique, le jeu est très beau et les animations sont franchement réussies. Les personnages enchainent bien les combos et lorsque plusieurs ennemis vous font face, peu ou pas de ralentissements sont à déplorer, un très bon point en somme. 

Le gameplay est très simple dans un jeu de ce style, un bouton d’attaque, un bouton de spécial et un bouton de saut, on a vu plus compliqué ! 

La bande son est quant à elle de très bonne facture, avec des thèmes très dynamique qui soulignent comme il faut l’action. Les bruitages sont eux aussi très réussis. 

 

 

Conclusion : Difficile de s’attarder plus longtemps sur le test de Streets Of Rage, d’une part parce que le concept du jeu est vu et revu, mais d’autre part parce qu’il offre un bon challenge et que la technique est bien maitrisée, de fait il s’impose comme un classique du genre sur la console de Sega et je ne peux que vous le recommander si vous n’y avez jamais joué ! Par contre préférez mettre le jeu en difficulté maximum, si vous ne voulez pas finir le jeu trop vite ! 😉 

 

Ma note : 16/20

 

Merci à Bastien pour ce rétro test !

 

  • C’était un de mes premiers jeu sur ma SEGA Mega Drive II, j’en avais passé des heures à l’époque dessus 🙂

    • Héhé je comprend ! Ce jeu est tellement bon 🙂