Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Un Commentaire

Rétro Test : Ridge Racer Type 4 sur PS1

Rétro Test : Ridge Racer Type 4 sur PS1
Bastien

Ridge_Racer_Type_4_French_PAL-front

Pour ce nouveau rétro test, j’ai décidé de traiter un jeu qui m’a fait une très bonne impression à sa sortie tant par sa maîtrise technique que par son accessibilité. Ridge Racer Type 4, c’est de lui qu’il s’agit, est un jeu de course sur Playstation 1 développé par Namco et sorti en 1999, et que j’ai eu le bonheur de retrouver récemment dans sa version collector de l’époque, ainsi que dans un bundle annexe où il était livré avec une manette spécifique sortie pour l’occasion, le JogCon. Le moment était donc parfait pour vous parler du jeu mais aussi du contenu de ce collector dont j’avais pour ma part une totale méconnaissance !

Dans ce collector on retrouve donc un packaging cartonné exclusif, un exemplaire du jeu avec une jaquette spécifique blanche et un cd avec une sérigraphie différente des exemplaires normaux, représentant le visage de l’hôtesse emblématique de Ridge Racer ; mais on retrouve également une plaquette d’autocollants, une casquette et un t-shirt arborant les couleurs de Ridge Racer Type 4.

Ridge Racer Type 4, sorti après le premier volet de Gran Turismo, avait fort à faire pour se frayer un chemin dans le genre des jeux de course, sans souffrir de la comparaison avec ce dernier. Pourtant Namco, son développeur, a choisi de rester constant dans l’élaboration de son jeu. De ce fait, comme dans les précédents opus, point de simulation, que de l’arcade pure et dure. En revanche, on peut noter dans ce volet une amélioration très nette des graphismes, bien plus colorés, ceux-ci sont vraiment très beaux, et n’ont pas à rougir de la comparaison avec Gran Turismo, de plus, un détail graphique du plus bel effet est présent dans Ridge Racer T4, à savoir les traînées de lumière laissées par les phares dans les séquences d’obscurité, cela représente sans doute un détail pour beaucoup mais ça, même un Gran Turismo encensé par la critique en est exempté, et pourtant curieusement, cela dynamise les graphismes ! Bon forcément à voir aujourd’hui, le soft a quand même pas mal vieilli, ça pixellise beaucoup, mais bon on a vu largement pire.

r4big

Dans ce 4ème volet, on retrouve également un mode Story assez…. navrant. On sent néanmoins la bonne volonté des développeurs, ils veulent vraiment nous immerger dans le jeu et nous faire nous investir dans notre carrière vidéoludique… simplement ça ne prend pas. Les dialogues sont pauvres, et l’intrigue est aussi intéressante que l’observation d’une poule grattant un tas de fumier. Dans une volonté de passer au plus vite tout ce qui ressemble de près ou de loin au script d’une série Z, le joueur sera pris d’un frénétique besoin d’appuyer sur la touche « start » afin de se lancer enfin dans les joyeusetés.

 

Parlons du fond maintenant, 4 écuries, 4 préparateurs, un total de 16 voitures car chaque combinaisons entre une écurie et un préparateur donne une voiture différentes (4 x 4, vous suivez ?) et un total « pharaonique » de 8 circuits ! C’est peu certes, mais bon j’ai dit plus haut que les développeurs avaient cherché à être constant, et on n’a jamais vu un Ridge Racer avec plus de 8 circuits… Par contre on peut dorénavant customiser ses véhicules et ça c’est pas mal, ça permet d’apporter le petit plus à vos voitures, mais comme il n’y a pas de jeu en ligne, il n’y aura que vous pour apprécier vos talents stylistiques (ou pas).

eGR2Nm9mMTI=_o_ridge-racer-type-4

Le gameplay quant à lui est toujours aussi simple, on accélère, on lâche l’accélérateur, on freine, et voilà le dérapage qui arrive ; si vous maîtrisez cette routine, il est impossible que vous perdiez la moindre course ! Il vous faudra juste apprendre à bien faire revenir la voiture droite car sinon c’est la sortie de route assurée ! Dans tous les cas, même si vous faîtes une sortie de piste, l’intelligence artificielle fera en sorte de vous attendre au prochain virage, ainsi vous ne serez jamais vraiment distancé par vos adversaires, à contrario, dès que vous aurez dépassé le premier, vous aurez droit à une nuée de stalkers derrière vous qui ne vous laisserons aucun répit ! Pour avoir testé le jeu avec le JogCon, qui est en fait une manette avec un joystick simulant un volant à retour de force, je peux vous assurer que c’est une belle purge ! Assez réaliste mais proprement très difficile à maîtriser voire injouable, je ne saurai que trop vous conseiller d’opter pour le pad classique !

 

Enfin, la bande son est vraiment très réussie, très accès techno, elle dynamise réellement les courses jusqu’à véritablement s’imprégner dans votre mémoire !

Conclusion : De loin le meilleur Ridge Racer de toute la lignée sortie jusqu’à ce jour, Type 4 est la quintessence même de ce qui se fait de mieux en matière de courses arcade. Certes chiche en contenu et doté d’une durée de vie qui inévitablement va s’en ressentir, et malgré un mode story anecdotique voire inutile, le soft de Namco reste pourtant une référence en la matière, capable de vous offrir du fun immédiat, et, mieux encore, de vous donner envie d’y revenir même 15 ans après, et c’est à cela que l’on reconnaît les très bon jeux. Une réussite incontestable ! Depuis nous avons pu retrouver la licence Ridge Racer sur PS Vita, et PS3 !

 

Ma note : 17/20

 

  • Je me rappelle encore avoir acheté le playstation magasine avec ce jeu en démo!
    Que-ce que j’ai pus y jouer à celui ci 0.O