Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

Parrot dévoile son nouveau drone : le Disco

Parrot dévoile son nouveau drone : le Disco
Jul2jul
  • Le 7 janvier 2016
  • https://twitter.com/jul2jul

Le CES 2016 bat son plein à Las Vegas et Parrot en a profité pour dévoiler un nouveau modèle de drone assez loin de ceux auxquels la marque nous a habitués. L’appareil a pour petit nom Disco et se présente sous la forme d’une aile volante propulsée par une hélice à l’arrière. Après le succès de ses quadcopters ou autres petits robots roulants et sautillants, Parrot élargit donc encore un peu plus son catalogue de drones grand public. L’engin a été développé en partenariat avec les équipes de SenseFly, une compagnie rachetée par Parrot et spécialisée dans les drones à usage professionnel.

disco parrot3

Bon rassurez-vous, Parrot ne vient pas simplement de réinventer l’avion radiocommandé. L’appareil est tout d’abord doté d’une caméra stabilisée grand angle de 14 megapixels à l’avant qui permettra à son pilote d’avoir la vue du cockpit en live mais aussi d’enregistrer des vidéos de bonne qualité de ses vols. Avec un casque de réalité virtuelle la sensation doit être au top ! Le Disco embarque également toute une flopée de capteurs pour rendre chaque vol le plus sûr possible : accéléromètre, gyroscope, baromètre, GPS… Avec tout ça le Disco est sensé être « incrashable » et permet d’apporter aux non initiés le pilotage d’engins à aile fixe.

Comme toujours chez Parrot, le Disco pourra être connecté en wifi et piloté via une application smartphone/tablette dédiée ou avec le Sky Controller de la marque. Parrot a également pensé aux plus chevronnés d’entre vous puisque la compatibilité avec les radiocommandes classiques de modélisme est assurée. La portée maximale de l’appareil est d’environ 2 kilomètres, et si le drone s’éloigne trop ou perd le signal, il saura revenir automatiquement vers son pilote.

disco parrot1

Le décollage de l’appareil se fera par contre à l’ancienne, comme avec nos bons vieux avions en papier, en le lançant à la main. L’appareil prendra un peu d’altitude en décrivant des cercles au dessus de vous jusqu’à ce que vous en preniez le contrôle. Si vous avez déjà piloté des avions radiocommandés, vous savez que la partie un peu stressante d’un vol c’est l’atterrissage, surtout quand il arrive plus tôt que prévu. Parrot a pensé à tout et celui-ci pourra donc se faire automatiquement : vous rappelez l’appareil et celui-ci descendra seul pour se poser en douceur sur un tas de foin. Facile ! Mais vous pourrez également choisir de le faire atterrir vous-même si vous êtes plus habile au pilotage.

Autre point fort, le Disco dispose d’une puce GPS qui vous permettra de définir des plans de vol à l’avance sur l’application Flight Plan. Vous choisissez où il doit aller, à quelle vitesse et à quelle altitude. De quoi réaliser de belles vidéos !

disco parrot2

Au niveau de l’autonomie, avec 3 hélices de moins qu’un quadcotper, l’appareil propose naturellement un temps de vol plus intéressant. En effet Parrot annonce des vols pouvant atteindre 45 minutes avec une seule charge, contre une dizaine de minutes pour les drones classiques. Ca commence à devenir sérieux ! L’autre donnée alléchante est sa vitesse, le drone pourra atteindre les 80 km/h. Une fois le vol terminé, le Disco sait aussi se faire tout petit car ses ailes sont amovibles.

Pour l’instant pas de date de disponibilité précise (un vague fin 2016), ni de prix n’ont été annoncés par le constructeur. En attendant plus d’informations, voici la vidéo de présentation :