Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Manga] Avis / Critique : Anus Beauté (Tome 1)

[Manga] Avis / Critique : Anus Beauté (Tome 1)
Lusgem
  • Le 18 mai 2016
  • https://twitter.com/lusgem

Non, ce n’est pas un manga érotique, malgré son nom pouvant porter à confusion. Cette oeuvre sera très axée sur le cul, mais pas de la manière à laquelle vous pensezAnus beauté (« Kiss my ass » au Japon) nous parle d’une maladie, les hémorroïdes et plus précisément de Mitsuki Yakushiji, un adolescent banal, amoureux secrètement d’une fille de son lycée, et souffrant d’un mal venant d’un puissant démon, les hémorroïdes. Un jour, alors qu’il souffrait énormément, une mystérieuse fille nommée Shiori Miura lui tendit une lettre lui donnant rendez-vous après les cours pour lui parler… de ses fesses. Pendant ce rendez-vous, elle lui baissa le pantalon et lui appliqua un anti-inflammatoire. Il apprit qu’elle souffrait de la même maladie et qu’elle pourrait l’aider à aller mieux. Momentanément guéri et heureux, elle le rappela à l’ordre en lui apprenant une triste nouvelle, sa maladie est devenue trop grave pour guérir avec de simple médicaments, il faudra opérer. Ils vont alors devenir « sidekick-ass » pour améliorer la vie de notre héros en changeant ses habitudes alimentaires et comportementales.

Après la lecture de ce résumé, vous vous demandez peut-être ce qui m’a poussé à vouloir lire un manga parlant des hémorroïdes, et bien je n’en sais rien. Peut-être la communication sur ce manga, peut être la couverture, et surtout peut-être son nom intriguant qui laisse à penser une parenthèse originale dans le monde du manga, un sujet qu’on ne reverra très certainement jamais. Et moi, j’aime qu’on me surprenne et si j’écris des critiques, c’est pour découvrir de nouvelles choses. Alors, comment peut-on rendre un sujet comme celui-ci, tabou, intéressant ? Et bien, je dirais grâce à l’humour principalement et dans Anus Beauté, ça fonctionne parfaitement. Dans ce manga se déroulant au lycée, il n’y a que trois personnages importants, Shiori, Mitsuki et son amour secret Komatsu. Grâce à cela, les personnages sont particulièrement bien réussis. Shiori joue son rôle à merveille, elle parle sans complexe de ce sujet tabou et possède un caractère puissant qui lui permet de parler aisément d’un sujet à la fois d’une manière très sérieuse et d’une manière humoristique. Mitsuki quant à lui est plus banal, mais c’est une bonne chose, il est encombré par deux peurs, qu’on découvre son secret, ou qu’on pense qu’il sort avec Shiori. De ses peurs et des conversations avec Shiori naissent naturellement des situations comiques qui ne manqueront pas de vous faire sourire.

Takeshi Ohmi est un auteur et dessinateur de talent. Je ne trouve rien à redire à ses dessins, ils collent parfaitement à l’histoire et toutes les situations gênantes sont habilement représentées. Il ne faut pas oublier l’autre dimension de ce manga, la dimension éducative. Et dans cet univers, l’auteur semble très bien renseigné puisqu’il nous offre une vulgarisation scientifique de bonne qualitéon comprend aisément toutes les explications concernant la maladie tout en restant captivé par l’histoire. Ces phases explicatives sont mises en scènes à travers le personnage de Shiori qui arrive à les introduire de façon explicite, tout en gardant un coté humoristique et en servant le récit. Elle vous prouvera donc sa dévotion, son envie profonde de soigner notre héros et de lui faire comprendre ses problèmes, grâce à des schémas explicatifs ou encore des petites pièces de théâtre.

Le premier tome d’Anus Beauté est disponible aux éditions Kurokawa, et sa suite et fin le sera en septembre prochain.

Pour Conclure

8.5

sur 10

Anus Beauté est une véritable surprise. Je ne savais pas dans quoi je me lançais en commençant la lecture de cette œuvre et au final, je ne suis pas déçu. Comme quoi, on peut parler de n’importe quoi, du moment que c'est traité d'une façon appropriée et intéressante. Personnellement, j'attends énormément le second et dernier tome, puisque la fin du tome 1 nous promet une suite très intéressante.