Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

Dans les coulisses du doublage d'un jeu vidéo + Interview du doubleur de Kratos

Dans les coulisses du doublage d’un jeu vidéo + Interview du doubleur de Kratos
TheGouvan

Les voix… Jeanne d’Arc en connaissait un rayon à ce sujet, mais aujourd’hui, ne vous cachez pas, aucun risque de faire une «barbecue party». Non aujourd’hui nous allons parler de ces Hommes et ces Femmes dont on ne connaît pas le visage, mais dont les voix bercent nos vies.

Des jeux vidéo en passant par les films ou les dessins animés, on a tous notre point de vue sur tel ou tel doublage. Prenez mon meilleur pote par exemple il regarde beaucoup de VO, mais certains, et certaines pour le coup, le poussent par moment à mater les séries en VF, c’est le cas de Françoise Cadol dont il est assez fan.

Pour ma part, j’adore le doublage fait sur South Park et notamment la voix de Christophe Lemoine, vous dites ? Les Télénovelas ? Ah ah, mais j’en suis fan… Certes au 3ème degrés.

Bref, si j’écris cet article c’est parce qu’Eric Peter chapeaute un volet d’une grosse licence de jeu vidéo, et s’occupe des voix Françaises; comme il sait que je suis un grand Fan (avec un «F» majuscule oui) de jeux vidéos, il m’a proposé très gentiment de passer voir l’envers du décor.

A savoir, qu’Eric Peter est la voix de Kratos dans God Of War (j’ai d’ailleurs tourné dans un court métrage avec lui, une sorte de huit clos post apocalyptique où le ton entre nous deux monte, eh bah c’est trop la classe de se faire embrouiller par Kratos).

doublage-jeux-video

Revenons en donc à nos moutons. (elle est chelou cette expression non) ?

Étant novice en la matière, si ce n’est le fait d’avoir fait quelque post synchro sur des films, je rentre dans un studio d’enregistrement du 16è arrondissement, là où Eric bosse depuis plusieurs jours avec ses compagnons de voix, un accueil chaleureux dès mon arrivée, on m’indique où se trouve le studio dans lequel Eric se trouve, je galère à trouver parce que je suis un peu un boulet, je toque, je rentre, Eric me tape la bise (parce qu’on est dans le show biz, comme dirait Doc Gynéco), je salue la personne à côté de lui, qui s’occupe de l’enregistrement des voix, et entends dans la salle d’à côté : «Les renforts arrivent», «à couvert» et autre «Hélico en vue»… La voix me dit quelque chose… On me le confirme c’est Patrice Baudrier, mais si ! La voix de Jean Claude Van Damme !

Je m’assois et comme un gamin, j’écoute et je lis les phrases qui défilent et que Patrice doit reproduire, Eric m’explique que, selon certain signe (à côté de la phrase), le comédien a le droit à quelques secondes de décalage (en rapport à la VO), pas de marche de manœuvre ou une totale liberté… Les phrases fusent à l’écran, Patrice Baudrier les enchaînent avec un professionnalisme impressionnant, bien que ses phrases parlent de guerre, c’est son débit qui mitraille, il enquille quasiment une phrase différente toutes les deux secondes, en changeant de tons et en lisant quasiment en même temps la phrase qu’il nous interprète; tout cela est fait d’une façon assez magistrale.

Pour vous remettre dans le contexte du taff de ces mecs, deux salles, celles ou Eric et son acolyte enregistre et une cabine ou Patrice déclame les phrases du jeu, dans la première salle, sur un grand écran, une ligne de mots défile à la verticale tandis qu’à l’horizontale les fichiers audio se suivent (de la même manière qu’un logiciel de musique ou de montage… Et je crois qu’eux bossent sur pro tools)
Par moment la voix originale (en l’occurrence en Anglais) passe juste avant que Patrice enregistre la sienne, ce qui lui permets d’avoir une indication quant à l’émotion adéquat de ladite phrase, par moment aucun fichier n’est présent, et c’est alors à lui de réinterpréter la phrase avec le peu de détails qu’il a du scénario.

dubbing

Le boulot d’Eric là dedans, au-delà d’avoir à embaucher des comédiens et de faire, lui aussi quelques voix, c’est de les diriger, chose qu’il fait à merveille (j’dis pas ça pour lui lécher les boules), je dis qu’il le fait à merveille tout d’abord parce qu’il oblige ses comédiens à bouffer des mots, comme dans la vraie vie, effectivement, dire un «Je ne dors pas ce soir» passe mieux en «j’dors pas c’soir», ce qui clairement aide à la crédibilité des personnages, et de l’intention qu’on souhaite leur donner.
La seconde raison est dû au fait qu’il ne lâche pas l’affaire tant qu’il n’est pas en accord avec l’intention que le comédien donne à une phrase, si petite soit elle, pour lui, « le moindre Pnj est important, si l’on veut que le joueur soit aspiré par l’univers», et pour avoir joué à un des jeux qu’il a chapeauté de cette manière je trouve le pari réussit… Mais si, Hitman Absolution, qui grouillait de pnj et de phrases plus glauques les unes que les autres eh bah c’était Eric Peter derrière ce projet.

Alors même si je fais de jolis compliments sur le doublage, on est obligé de parler d’un truc… Beaucoup de gens sortent souvent des phrases du style «Non mais la VO c’est mieux, sincèrement les voix Françaises c’est mauvais, on comprend moins le jeu de l’acteur, etc», certes, certains doublages ne sont pas toujours bon, oui évidemment si tu comprends la langue de Shakespeare, c’est mieux d’avoir la voix originale de l’acteur, mais de deux choses l’une, la première c’est que de ce que j’ai pu voir, l’équipe de doublage Française a très peu d’indications sur le scénar’ (seul Eric en avait un peu), ils n’ont pas toujours les enregistrements originaux pour s’appuyer dessus, pas d’images parce que l’éditeur ne veut pas qu’il y ai de fuite (paye ta condition de taff) et peu de temps pour tout booker… Dans un second temps donc, les doublages anglais des pnjs que j’ai pu entendre n’étaient pas tous super bon, de plus ils leurs ont foutu des accents en veux tu en voilà, qui par moment tournent un peu à la caricature, ce que l’équipe Française n’a pas du tout voulue mettre en pratique (et heureusement).

Il est temps de rendre donc un peu à César ce qui lui appartient, et dire que ces comédiens bossent avec passion, en pensant aux joueurs et en faisant leur possible pour délivrer des voix de qualités dans des conditions pas toujours évidentes et sincèrement c’est un pari qui a l’air, pour ce jeu d’être tenu et qui l’est pour bien d’autres (Hitman, God Of War, Last Of Us, Beyond Two Souls et Tomb Raider notamment).

Du coup j’en profite pour poser quelques questions à Eric Peter, sur son boulot et ses envies afin de connaître un peu mieux le personnage.

065b2c2b92560844f35952856cb7f0a3

L’interview :

Salut Eric, déjà merci de m’avoir convié à cette session de doublage, ensuite merci de te prêter au jeu de ces quelques questions.

Je sais que tu fais du doublage depuis fort longtemps et que tu as eu du bol de pouvoir commencer jeune, cela étant tu as plus que transformé l’essai vu le palmarès que tu as (God Of War, Les Chevaliers du Zodiaque, Dragon Ball Z Kai, etc), qu’est ce que tu conseillerais aux jeunes (ou moins jeunes) qui souhaiterais faire ton métier (mis à part passer sous le bureau j’entends)?

Eric Peter :

Il est très compliqué de répondre à cette question. Malheureusement, beaucoup de gens, comédiens ou non, considèrent le doublage ou les jeux vidéo comme des valeurs refuge. Et ce que j’entends le plus souvent, ce sont des phrases du genre « ça doit pas être bien compliqué » ou encore « oh, ça va, il suffit juste de répéter ce que tu entends ». Or, la réalité est tout autre! D’abord, il faut être comédien, il faut savoir jouer et avoir une grande part d’imaginaire. On construit un personnage sur presque rien, une intonation, un parler… Ensuite, il faut assister, regarder comment font ceux qui font ce métier depuis longtemps… Et espérer avoir la chance de passer un essai. C’est long, laborieux, mais finalement, c’est un vrai métier qu’il faut considérer comme tel.

Que penses tu d’ailleurs du doublage de jeux vidéos en France, je parlais dans l’article du manque d’infos que vous pouviez par moment avoir, parce que l’éditeur ne veux pas qu’il y ai de fuite etc, vous vous y faites toi et tes comparses, je veux dire à force d’expériences vous savez dans quelles directions aller, où ça complexifie par moment l’exécution de votre taff ?

E.P :

Comme dans la vie, tu as des choix à faire. Les éditeurs ont tellement peur que soit dévoilé l’intrigue et les personnages que certaines fois, on travaille sans images, sans cinématiques, voir sans audios. A ce moment là, suivant ce qui est écrit avant ou après dans la scène, selon les audios que l’on possède aussi avant ou après ceux qui nous manquent, on extrapole, on essaye de comprendre le contexte réel et on enregistre ce qui nous semble le ton juste. Malheureusement, les choix ne sont pas toujours heureux et je me souviens d’une conversation entre deux officiers que nous avons joué normalement pour finalement nous rendre compte que la scène se situait sur un héliport et qu’avec le bruit ambiant, on n’entendait pas les comédiens. Et le tout faisait ridicule. En même temps, j’aurai fait hurler les personnages, si on avait été dans un salon, la scène aurait été aussi ridicule.

Beaucoup de voix pour des séries, des films et autres font du jeu vidéo, quand tu tapes un nom de comédien spécialisé dans le doublage sur Wiki, tous ont un joli palmarès dans le domaine Vidéoludique (notamment Françoise Cadol qui est la voix de Lara Croft, à part pour le dernier), est ce que toi où tes collègues êtes des gamers ou de base attiré par le jeu vidéo, ou est ce plus une question d’histoire le média important peu… Ou pour l’argent, la gloire, l’amour et la beauté ?

E.P :

Avant toute chose, il y a des passerelles entre le doublage et le jeu vidéo. Les deux utilisent la voix, c’est le même métier. Il est donc normal que les acteurs de doublage se retrouvent dans les jeux vidéo. Maintenant, soyons honnête, beaucoup d’acteurs de doublage ne sont pas des gamers. Moi-même, je joue très rarement. Le jeu vidéo est un support récent (une quinzaine d’année) qui vient tout juste de prendre son envol. Il fait partie de ce que l’on appelle « les nouveaux médias ». Il est vrai que parmi tous les comédiens que je connais, peu jouent aux jeux vidéo!! Mais tous prêtent leur voix à des personnages de jeu vidéo.

Si oui, quels jeu tu kiffes ? Ou qui kiffe quoi ?

E.P :

Si je te dis quel jeu j’aime, je vais avoir tous les éditeurs qui vont refuser que je dirige leurs jeux suivants, ne les ayant pas cités!! 🙂

On a vu que pour le pré-quel de God Of War ce n’était pas toi qui faisait Kratos, je t’avais un peu montré le fait, que, sur les forums spécialisé les Joueurs n’étaient pas super content et te regrettais, ça doit te faire super plaisir de voir que, clairement, LA voix Française de Kratos c’est toi ? Ca me fait un peu penser aux acteurs comme Bale, ou Jack Nicholson qui l’un est Batman (de Nolan) l’autre était le Joker (de Burton), c’est assez ouf d’être apparenté à un Héros ou à un personnage fictif aussi marquant non ? (perso c’est un rêve de gosse).

E.P :

C’est surtout très agréable, mais comme tu dis, personne ne possède vraiment un personnage ou un comédien. (A part peut-être Patrick Poivey avec Bruce Willis ou Michel Roux du temps de Tony Curtis et amicalement votre) Après, les gens sont contents de nous retrouver sur tel ou tel comédien, mais cela ne va plus loin, même si, encore une fois, c’est une vraie reconnaissance pour nous!

Quelles serait tes envies futures, maintenant que tu as fais tout ce que tu as fais, tu fais un peu de cinéma aussi (en tant qu’acteur), beaucoup de Doublage du coup, est ce que tu te laisses porter et tu verras où tout ça te mène où as tu des envies précises, (persos à doubler, rôles, diriger d’autres équipes etc) ?

E.P :

La vie est une éternelle surprise, alors, surtout, ne planifions rien!! Demain m’apportera peut-être de jolis rôles … ou pas. Seul l’avenir nous le dira. En tous cas, je serai ravi de repartir sur la direction d’un beau jeu vidéo, la direction d’acteur étant un plaisir rare pour moi…

Un mot, une phrase une couleur, un dessin (pas de bite) ou un message que tu voudrais faire passer ?

E.P :

Lâcher prise … et faites vous plaisir, c’est la recette du bonheur! (et surtout, faites ce que vous aimez!)

Merci en tout cas d’avoir répondu à mes questions Eric, c’est adorable de ta part et perso j’ai hâte que le jeu sur lequel tu bosses sortent (pour tout faire péter en fin d’année).