Ces rumeurs concernant Elon Musk font craindre le pire pour ses entreprises

par Arielle Lovasoa

Elon Musk est connu pour avoir des comportements étranges et imprévisibles. Mais est-ce seulement dû à sa personnalité excentrique ou serait-ce la conséquence de la consommation de drogues dures que l’homme d’affaires est soupçonné de prendre de manière régulière ? En effet, plusieurs collaborateurs d’Elon Musk, des cadres de Tesla et de SpaceX ont fait part de leurs inquiétudes auprès du Wall Street Journal.

Une consommation de drogues diverses et variées

Le long article du quotidien américain rapporte que le milliardaire serait un amateur de plusieurs substances comme le LSD, la cocaïne, l’ecstasy, le MDMA, la kétamine et autres. Apparemment, ces substances psychédéliques accompagneraient le milliardaire durant des soirées privées dans lesquelles les participants doivent signer des accords de non-divulgation ou abandonner leur téléphone.

Même si certaines substances peuvent être consommées en toute légalité aux Etats-Unis, la consommation d’Elon Musk outrepasserait les règles imposées par le gouvernement fédéral pour ses partenaires commerciaux. En effet, le Drug-Free Workplace Act de 1990 exige que tout bénéficiaire de subventions fédérales instaure « un programme de sensibilisation à la lutte contre la drogue ». Elle requiert également que tout bénéficiaire interdise « la fabrication, la distribution, la détention ou l’utilisation d’une substance réglementée » sur le lieu de travail.

 

Justement, SpaceX est sous le coup de cette réglementation car elle est désormais le partenaire de la NASA dans certaines de ses missions. C’est ce qui inquiète les collaborateurs d’Elon Musk. Selon le Wall Street Journal, une ancienne responsable de Tesla, Linda Johnson Rice, a justement quitté le comité de direction à cause de la consommation de drogues d’Elon Musk et des comportements imprévisibles qui en découlaient.

A lire aussi :   Test de la carte d'extension Seagate pour la Xbox Series X / S

De même, Tesla stipule dans son code de conduite interne que « les employés doivent se présenter au travail et effectuer leur tâche sans être sous l’influence de drogues illicites ou d’alcool. Sans exceptions ».

Elon Musk et ses avocats démentent ces rumeurs et accusations

Contacté à ce sujet, l’un des avocats d’Elon Musk a assuré que le milliardaire était soumis à « des dépistages surprises réguliers et n’en a jamais échoué à un seul ». Elon Musk lui-même s’est également insurgé contre le Wall Street Journal et a démenti toutes les accusations.

 

Il a déclaré dans un tweet qu’aucune trace d’alcool ou de drogue n’avait jamais été trouvée dans son organisme durant au moins ces trois dernières années. Il a affirmé :

Après cette unique bouffée avec Rogan, j’ai accepté, sur la demande de la NASA, de subir pendant trois ans des tests de drogue aléatoire. Pas la moindre trace d’alcool ou de drogue n’a été trouvée.

La bouffée fait référence à la fois où Elon Musk a fumé un joint de marijuana au su de tout le monde lors du podcast de Joe Rogan en 2018. En tout cas, les comportements d’Elon Musk donnent souvent des sueurs froides à ses collaborateurs et font craindre le pire pour ses entreprises. En effet, une analyse de Fidelity jusqu’à novembre 2023 a révélé que la valeur de X a chuté de 71.5% par rapport à son estimation lors de son rachat par Elon Musk. La société achetée à 44 milliards de dollars n’en vaudrait plus que 12.5 milliards de dollars.

A lire aussi :   Unroll.me : Ou comment se désinscrire des newsletters rapidement

Source

 

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés