Black Mirror S6 – Episode 2 : ’Loch Henry’ explication

par Astro

Il s’est écoulé quatre ans depuis la saison 5 de Black Mirror, la série anthologique dystopique et tordue de Charlie Brooker qui met en lumière de manière sombre l’obsession du monde pour la technologie.

Dans le deuxième épisode de la saison 6, nous faisons notre première visite en Écosse dans l’histoire de la série, spécifiquement dans la ville fictive et tranquille de Loch Henry. On suit Davis (Samuel Blenkin) et Pia (Myha’la Herrold), un jeune couple de cinéastes qui décident de réaliser un documentaire sur un justicier qui protège les œufs. Pendant leur séjour, ils rendent visite à Janet (Monica Dolan), la mère de Davis.

Cependant, alors que Pia prend un verre au pub avec Stuart (Daniel Portman), le vieil ami de Davis, elle découvre l’histoire macabre de la ville. Cela les entraîne dans une voie pleine d’infamie et de gloire. Attention, spoilers à venir…

 

Black Mirror : Le rebondissement du Loch Henry expliqué

Voici l’essentiel de l’histoire : La mère de Davis, Janet, et son défunt mari, Kenneth, ont commis des actes de torture et de meurtre en collaboration avec Iain Adair. Après la mort de Pia et la découverte des films snuff réalisés par sa mère, Davis décide de réaliser un documentaire qui remporte des prix, mais qui le traumatise profondément.

Au pub, Stuart et Davis racontent à Pia l’histoire de Dawn et Simon Challis, un couple qui avait loué un cottage à Loch Henry pour leur lune de miel en 1997. Le jour où ils devaient partir, le personnel de nettoyage a vérifié la propriété et y a trouvé leur voiture et leurs vêtements, mais le couple était introuvable.

Cette affaire a fait le tour du pays et attiré l’attention des médias sur la ville. Cependant, après la mort de la princesse Diana, l’intérêt s’est estompé. Plus tard, Iain Adair fait son apparition au pub et commence à parler de Dawn. Lorsque le père de Stuart (John Hannah) le met dehors, Iain profère des menaces, affirmant qu’il reviendra et ouvrira le feu sur l’endroit. Davis se sent inquiet car il sait qu’Iain possède une arme à feu, alors il demande à son père, qui est également policier dans la région, de vérifier la situation.

 

Son père frappe à la porte, mais personne ne répond. Soudain, Iain tire sur lui depuis la fenêtre du premier étage avant de retourner l’arme contre ses parents et de se suicider. Kenneth décède après avoir contracté une infection à l’hôpital, et Janet tient Iain pour responsable de cette tragédie. La police finit par découvrir la « salle de torture » d’Iain dans sa maison et se rend compte qu’il enlevait des personnes depuis des années pour les enterrer dans les champs.

A lire aussi :   Cette célèbre série de SF revient pour une saison 3 sur Apple TV+

Après avoir visité la maison barricadée, Pia devient obsédée par cette histoire et pousse Davis à réaliser un film sur ces meurtres. Stuart pense que c’est une idée géniale qui pourrait donner un nouveau souffle à l’économie de la ville, tout comme « The Waltonville Claw », un faux documentaire de Netflix où un homme mange l’œil d’une femme devant elle.

AAAAQW9zTlpdNfWtJsigXXIdbsCZ7igmZ aj5sligv1M7f2cgF1zrfLRXvWwUTIYR8DsWaf ntFJZw33Kb6GxqX5yjAKHfF8p XsSgHYhGHd 3uhcIltWxmzCzLOYVfsEQ1tL haX rD9UURsojNNlAHwUcRc

Le père de Stuart et Bergerac ont été la clé de l’évolution de Loch Henry.

Alors que le trio se lance dans la réalisation du film, le père alcoolique de Stuart est furax. Il balance à Davis des noms d’oiseaux et lui dit de lâcher l’affaire avec ce film. Pendant ce temps, Davis ouvre son cœur à sa mère au sujet du documentaire, et elle est partante – à condition qu’ils dévoilent ce qui est arrivé à Kenneth. « On était heureux avant de tout fracasser, de tout foutre en l’air… tout gâcher », qu’elle dit.

 

Pia et Davis présentent leur projet à Historik Productions, et un producteur leur demande d’apporter un angle plus personnel à l’histoire ; le simple fait que le père de Davis ait été tué par un assassin et qu’il ait succombé à une maladie ne suffit pas vraiment. Elle veut quelque chose de « nouveau, d’insaisissable, d’inexploré », alors ils s’introduisent chez les Adair et filment des images fraîches de la chambre du crime sous une lumière noire.

Sur le chemin du retour, alors qu’ils sont en pleine discussion, Davis fonce dans un tracteur venant en sens inverse et se retrouve à l’hosto. Janet ramène Pia chez elle et lui prépare un bon p’tit hachis parmentier, pendant que le père de Stuart confronte Davis. « J’ai pas de preuves… J’ai toujours eu un pressentiment », qu’il dit, mais Davis ne comprend pas de quoi il parle. En rentrant à la maison, Janet est occupée en cuisine tandis que Pia numérise les images à partir des vieilles cassettes. Et pendant qu’elle jette un œil ailleurs, la vidéo revient sur l’enregistrement de Bergerac qu’ils avaient fait.

A lire aussi :   Séminaire : que dire sur ce nouveau film d’horreur dérangeant de Netflix ?

Rappelez-vous, Janet est complètement folle de Bergerac. Elle a un paquet de cassettes, un vrai stock. Mais vous savez quoi ? Tout ça, c’est du vent ! En réalité, sur l’une de ces cassettes, vous avez Janet, Kenneth et Iain Adair en train de torturer Dawn et Simon en 1997. Et devinez qui porte un masque de cabaret rouge accroché au mur ? Vous l’avez deviné, c’est Janet elle-même !

 

Ça fait flipper Pia, cette histoire, elle peut à peine tenir en place en face de Janet avant de se tirer en courant. Janet pige vite fait ce qui se passe et se lance à la poursuite de Pia en bagnole, mais Pia lui échappe en sautant par-dessus un mur. Elle essaie de se barrer en courant et de traverser la rivière, mais elle dérape et se cogne la tête contre un rocher. Pia, toute molle et morte, se fait emporter par l’eau.

Ce soir-là, Janet se débarrasse de toutes les preuves : les cassettes, les photos, les journaux, tout ce qui a trait à sa collection de souvenirs macabres. Elle laisse un mot à Davis : « Pour tes films », avant de se pendre en portant le même masque.

Et là, on balance un teaser pour Loch Henry : Truth Will Out, un docu Streamberry qui dévoile la vraie nature des meurtres dans la ville, réalisé par Davis (ça commence même avec un air de piano triste et des plans de drone). Il est en compétition avec Euthanasia : Inside Project Junipero et Suffer the Children : The Tipley Paedophile Ring aux BAFTA, mais il rafle le prix du meilleur documentaire.

 

Davis, lui, paraît complètement secoué par tout ça. Il est complètement ailleurs, surtout quand il surprend son producteur en train de discuter avec une actrice au sujet du rôle de Pia dans le film basé sur cette histoire. L’épisode se termine sur Davis, seul dans sa chambre d’hôtel. Il reçoit un appel de Stuart, qui déborde d’enthousiasme à propos de leur victoire et de l’essor du tourisme à Loch Henry, mais Davis raccroche. Il reste là, à siroter son verre, se demandant comment il a bien pu en arriver là.

Retrouvez les explications des autres épisodes de la saison 6 de Black Mirror : Épisode 1Épisode 2 – Épisode 3 – Épisode 4 – Épisode 5

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés