Bande passante, cloud, IA : Les technologies au service du streaming

par JulSa_

Depuis quelques années, la façon de consommer des programmes audiovisuels a diamétralement changé pour les téléspectateurs. On doit cette révolution à la société de Reed Hastings, Netflix, qui est passée en quelques années d’un service de location et d’achat de DVD à domicile à l’un des leaders mondiaux de l’industrie créative avec des millions d’utilisateurs.

 

Les nouvelles technologies ont permis la prise de pouvoir du streaming 

Désormais, lorsqu’on veut regarder sa série préférée, le dernier film qui fait sensation ou un documentaire intéressant, c’est au travers des plateformes de streaming qu’on le fait.

Si certaines personnes disent que la raison se trouve dans l’arrivée de nouveaux contenus, ce serait faire peu de cas de l’apport technologique apporté par ces nouveaux acteurs. En effet, ce n’est pas les différentes séries présentes sur Netflix (qui avait très peu d’exclusivités ou de films récents dus à des restrictions légales en France), qui ont convaincu des millions d’utilisateurs. Même chose pour Prime Video dont le catalogue fut moqué alors que le nombre d’abonnés explosait.

Ce que les téléspectateurs ont trouvé, ce sont des produits équipés des bonnes technologies et d’une utilisation parfaite de celles-ci. On peut en citer deux qui sont essentiels.

La première, c’est l’utilisation de la bande passante : directement liée aux progrès des fournisseurs d’accès à internet, les plateformes de streaming ont réussi l’exploit d’intégrer des milliers d’heures de vidéos en haute définition et de permettre à des utilisateurs aux faibles connexions web d’en bénéficier sans temps de chargement. Il ne faut absolument pas sous-estimer ce progrès, ces délais de latence sur d’autres sites de vidéos sont souvent rédhibitoires et seul un géant comme YouTube est parvenu à régler ce problème. La solution pour Netflix, Prime Video ou Hulu, a été d’utiliser le cloud pour leur dispositif de stockage. Un procédé qui a un coût exorbitant et qui pèse fortement dans les comptes de ces sociétés.

La seconde, c’est l’UX Design : ce qu’on pourrait traduire par l’expérience utilisateur sur un site en question. C’est un enjeu ultra important pour toute société présente sur le web qui doit se servir du design de son produit pour permettre à ses utilisateurs d’en tirer parti facilement et convenablement. De vraies ressources technologiques sont nécessaires et il n’a pas juste fallu quelques designers sur la suite Adobe ou une armée de bêta testeurs. Désormais, tout le monde mise sur l’intelligence artificielle qui permet de proposer la meilleure curation de contenus, adaptée à chaque profil d’utilisateur.

Voilà comment la télévision a pu être dépassée en seulement quelques années, sans forcément être à la traîne en termes de programmes.

 

La guerre des plateformes de streaming est loin d’être finie

Les téléspectateurs sont très attentifs à l’ergonomie au confort d’utilisation d’une plateforme de streaming

Depuis l’avènement de Netflix, de nombreux autres acteurs se sont lancés comme HuluDisneyAmazon

Et la guerre des chiffres fait rage. Si Netflix trône au sommet en s’approchant de la barre symbolique des 220 millions d’abonnés dont une bonne partie est en France, Disney+ a réussi à conquérir près de 50 millions de personnes en seulement 5 mois dans le monde grâce à des offres aux tarifs attractifs et un catalogue fait pour le jeune public (Star WarsMarvel ou les classiques comme Le Roi Lion ou Aladdin). Prime Video porté par la firme de Jeff Bezos ne s’avoue pas vaincu et compte surtout toucher un maximum de pays pour refaire son retard.

En France, l’un des leaders est également MyCanal qui n’est d’autre que la plateforme attitrée de Canal +, accessible bien plus aisément financièrement et techniquement que la chaîne cryptée historique. Par des contrats également impressionnants, Canal + parvient à attirer de nouveaux utilisateurs, notamment grâce aux James Bond dernièrement. L’occasion parfaite pour les amoureux de l’espion de retrouver des films iconiques dont Casino Royale, le premier avec Daniel Craig. Pour cet opus, on se souvient comme toujours des courses poursuite mais également des parties endiablées de poker, encore considérées comme iconiques dans le monde du cinéma. 

Mais voilà qu’un acteur bien connu du monde de la télévision vient d’entrer dans la danse : HBO et ses séries que tout le monde a vues et appréciées dans le monde : Les Soprano, The Wire, WestWorld, Game of Thrones, True Detective…

Malgré cet avantage en termes de contenus, vous avez bien compris que ça n’allait pas forcément être un gage de succès garanti pour HBO. Le nerf de la guerre sera technologique et tous les utilisateurs attendent un niveau minimal de prestation : programmes en ultra HD, facilité pour parcourir les différents contenus ou absence de latence et de temps de chargement.

Vous connaissiez la guerre des consoles qui avaient laissé sur le carreau l’un des acteurs historiques (Sega) pour qu’aujourd’hui ne subsiste que le quatuor Sony-Microsoft-Nintendo, qui sont des monstres de technologie. Attendez-vous à voir la même chose ces prochaines années. Verra-t-on la chute de Netflix, leader incontesté qui a montré la voie ? L’avenir nous le dira.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.