Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

5 Commentaires

Test : Grand Theft Auto V

Test : Grand Theft Auto V
Bastien

5 ans et demi, c’est la durée qu’il nous a fallu attendre pour mettre la main sur le GTA nouveau, avec en prime une exploitation magistrale des ressources de cette génération de console, pourtant en fin de vie. Que vaut cet opus ? Saura t’il faire rêver le gamer qui sommeille en vous et qui réclame depuis tout ce temps à corps et à cri un GTA aussi complet et dépaysant qu’un San Andreas ? Aussi beau qu’un GTA IV ? Réponse dans ce test.

 

GTA, c’est un petit peu le Saint Graal du jeu vidéo. A des années lumières d’un Call Of Duty en terme de vente et de notoriété, chaque new au sujet de cette franchise est savamment distillée par Rockstar de sorte à ce que l’on soit irrémédiablement accroché au jeu bien avant que celui-ci ne soit officiellement annoncé, et c’est précisément ce qui s’est passé avec GTA V.

grand-theft-auto-v-playstation-3-ps3-1379404850-303

Ainsi, il ne sera pas surfait de dire que le jeu a suscité bien des attentes, l’effervescence dans tous les points de vente de jeux vidéo lors de sa sortie en étant la preuve la plus concrète. Mais alors, qu’apporte cet opus par rapport à ses prédécesseurs ? Le changement le plus notable concerne le nombre de personnages principaux, car ici ce ne sont pas un, ni deux, mais bien trois protagonistes que nous serons amenés à contrôler, chacun ayant d’ailleurs son propre style, son propre univers, son propre caractère, et suivant sa propre histoire en marge de celle qui le liera aux deux autres par d’habiles pérégrinations scénaristiques. Oui, vous avez bien lu, il y aura donc dans ce volet 3 fins différentes selon que vous utilisiez Franklin, Michael ou Trevor pour ce faire.

 

Présentons d’ailleurs nos amis :

  • Franklin est un black au look gangsta d’une vingtaine d’années, qui vit à Los Santos chez sa tante et qui se repent de sa vie passée de criminel et d’arnaqueur à le petite semaine, il aspire à une vie meilleure, plus rangée, et souhaiterait autant que faire se peut se faire le plus rapidement possible de l’argent, quitte à devoir encore faire quelques coups risqués mais bien payé, c’est en quelque sorte le faire valoir de la bande.

  • Michael, lui, est un américain BCBG d’une cinquantaine d’années qui vit actuellement dans une villa de Los Santos avec sa femme et ses deux enfants, c’est de loin le plus intelligent du trio et il est assimilé au cerveau de la bande.

  • Enfin, Trevor est quant à lui le personnage le plus haut en couleur de cet épisode, et de tous les GTA confondus du reste. Psychopathe invétéré à tendance bipolaire, schizophrène affirmé et névrosé à ses heures perdues, Trevor a lui aussi une cinquantaine d’années et était l’ancien compagnon d’arme de Michael. Il vit dans un mobile home délabré de Blaine County. De par sa personnalité très tourmentée, c’est évidemment le plus taré des trois et c’est celui qui aura tendance à pousser ses comparses dans des missions toutes plus dangereuses les unes que les autres.

grand-theft-auto-v-playstation-3-ps3-1379404850-291

L’action se passe donc à Los Santos, copie conforme de la ville de Los Angeles. Le joueur sera amené dans un premier temps à contrôler indépendamment Franklin, Michael et Trevor, avant que les 3 ne se retrouvent ensemble et se mettent à commettre toutes les exactions possibles et imaginables. Pour ne pas spoiler, je ne raconterai pas ici les évènements qui amèneront nos 3 larrons à se rencontrer, mais sachez que rien que le début de l’histoire est bourré de clins d’œil aux autres GTA et spin off, comme le volet « The Lost and Damned ».

 

On retrouve dans ce GTA un gameplay éprouvé déjà vu dans les autres volets, à la différence près que maintenant il est possible de switcher de personnages pendant les phases d’explorations libres, mais aussi dans les missions (parfois le switch sera obligatoire), cela donne une nouvelle dimension aux missions d’une part, puisque chaque personnage aura un rôle bien défini qu’il devra suivre (piloter un hélicoptère, se positionner en tant que sniper, etc.) et cela permet d’avoir un point de vue différent sur chaque mission, donnant un rendu très cinématographique aux actions ; mais cela donnera l’impression de faire évoluer chaque personnage de son côté. En phase d’exploration, changer de personnage donnera un effet de zoom/dézoom à la manière d’un google earth et vous mettra dans la peau du personnage que vous choisirez ; vous verrez donc chacun de vos personnages vivre sa vie au moment où vous vous remettrez dans sa peau, il ne sera donc pas rare de voir Michael flâner en tongs sur la plage, Franklin zoner avec un pote dans Los Santos ou encore Trevor aux toilettes…. Du reste, chaque personnage dispose d’une aptitude spécifique qui sera bien utile en mission, via une barre dédiée qui se remplit à mesure que l’action se déroule, vous pourrez ralentir le temps avec Michael (pour viser plusieurs personnes rapidement), ralentir le temps avec Franklin lors des phases de conduite (pour mieux vous faufiler dans le trafic) et sortir un mode « rage » avec Trevor, qui le mettra en folie meurtrière, minorant ainsi les dégâts qu’ils subira.

grand-theft-auto-v-playstation-3-ps3-1379404850-292

Parlons de la taille de la map à présent, véritable jeu « bac à sable », celle-ci est tout simplement immense et en faire le tour prendra du temps, beaucoup de temps, suivant le véhicule que vous choisirez, mais en prenant une voiture sportive, il vous faudra au moins une bonne demi-heure, sachant que la carte regorge de méandres en tout genre, avec des tracés montagneux etc. mais le plus simple pour aller de Blaine County à Los Santos reste encore de prendre un moyen de transport aérien, bien plus rapide !

 

Et pour ce qui est des transports, force est de constater qu’ils sont très diversifiés ! Du vélo à la moto, en passant par le camping-car, le zinc agricole, le quad, le bateau, le jet ski etc. c’est bien simple, aucun moyen de transports ne manque à l’appel ! Jouissif. A noter que pour la première fois dans un GTA, vos personnages sont capables de nager sous l’eau, ce qui accroît encore le réalisme d’un jeu qui n’en manquait déjà pas jusqu’à présent. Pléthore d’activité seront disponibles dans la map comme la plongée sous marine, la chasse, le tennis, le golf, le yoga, le cyclisme, le base jump, et les traditionnelles missions de taxi, police et pompiers. Ponctuellement, il sera également possible de venir en aide à des gens dans la rue qui auront besoin de vos services pour les amener à un point donné, ou pour les aider à poursuivre quelqu’un qui leur aura volé un effet personnel, par exemple. Anecdotique dans le déroulement de l’histoire, ces actions ont le mérite de renforcer le réalisme du jeu, lui donnant par certains côtés un aspect MMO assez sympathique ! D’ailleurs, comme dans les précédents opus, il est possible d’aller chez le coiffeur, tatoueur, magasin de vêtements et autre garage pour customiser les véhicules, on peut dire que le contenu est tout de même bien exhaustif !

grand-theft-auto-v-playstation-3-ps3-1379404850-296

Les dialogues sont pour leur part toujours aussi savoureux, particulièrement ceux mettant en scène Trevor ou Michael et son attardé de fils, comme ce passage où Trevor dit à un de ses acolytes :

  • « Elle va nous causer du tort cette fille ! »

  • « Je pense qu’il vaudrait mieux la liquider ! »

  • « EH ! Je t’ai dit que je ne voulais pas qu’on lui manque de respect !! »

  • « Je ne lui manquais pas de respect Trevor, je disais juste qu’il fallait la tuer ! »

 

Ce genre de dialogue, même s’il est toujours compliqué de bien les suivre lorsque l’on conduit – les inconvénients de la VOST – on en retrouve tout au long du jeu, et pour peu que l’on comprenne bien l’anglais, d’autres subtilités sont disponibles, notamment tout les sites internet accessibles via le téléphone portable des personnages, lequel a été repris de GTA IV mais avec une utilisation beaucoup plus poussée dans le sens où dorénavant vous pouvez gérer vos comptes bancaires, sauvegarder, ou consulter diverses parodies de sites Internet dont Lifeinvader, copie conforme de Facebook, où l’on retrouve le slogan « Putting your personal life in the public domain » (Faîtes tomber votre vie privée dans le domaine public).

grand-theft-auto-v-playstation-3-ps3-1379404850-293

Et des références au monde actuel, GTA V n’en manque pas et ne se cache pas pour les pasticher, à commencer par l’entreprise Fruit, clone d’Apple, qui vous vend ses téléphones comme étant LA solution à tous les problèmes, et dont le PDG, clone lui aussi de Steve Jobs, vous explique la nécessite d’être « plugged » dans une superbe tirade du genre « you need to be plug, everyone must be plug, I will plug the world ! » (je vous laisse traduire et comprendre l’idée véhiculée par les développeurs en employant le verbe « plug »…). A noter que certaines missions et cinématiques sont d’un goût plus que douteux et sont très gore, comme celle où vous devez torturer un mec avec Trevor, entre autre… Pour le coup je trouve cette séquence inutile et vraiment très violente, âmes sensibles s’abstenir !

 

La bande originale quant à elle est parfaitement savoureuse et très éclectique, avec une vingtaine de radios diffusant les grands tubes des années 80 à 2000, tout genre confondus, ainsi on retrouvera entre autre du Phil Collins, Rihanna, Coronna, Queen, Dr Dre, Stevie Wonder, Britney Spears, Hall& Oates, 2Pac, Stevie Nicks, Elton John, Iron Maiden, Modjo, Bob Seger, et bien d’autres, du lourd en somme, du très très lourd !

grand-theft-auto-v-playstation-3-ps3-1379404850-301

Parlons enfin du mode online, sorti il y a quelques semaines. Celui-ci vous met dans la peau d’un avatar que vous aurez créé, lequel est d’ailleurs curieusement généré en fonction de l’ethnie de ses grands parents, de ses parents, mais aussi de son mode de vie. Ainsi, si vous dîtes que votre avatar dors 8h sur 24, glande 5h sur 24, fait du sport 3h sur 24, vous allez générer un certain type de bonhomme, dont la corpulence, le style vestimentaire etc. découlera de ces paramètres.

 

Vous aurez donc le droit en online à une sorte d’histoire parallèle dans laquelle vous allez devoir effectuer diverses missions en guise de tutoriel, mais que vous pourrez ensuite choisir en fonction de vos souhaits de jeu. Entre braquage, courses, guerre de gangs, capture de drapeau et autres, le moins que l’on puisse dire, c’est que vous ne risquerez pas de vous ennuyer, à plus forte raison que vos potes peuvent se joindre à vous, dans la limite de 20 personnes par carte, ce qui promet des parties diablement variées et qui ont le mérite de ne pas lasser car tout ce que vous pouvez faire dans le mode histoire, vous pouvez le faire en online (coiffeur, sport, tuning de voiture etc.). Petit détail amusant également, vous pouvez vous faire braquer par d’autres joueurs, lesquels pourront ainsi vous détrousser du précieux argent que vous aurez amassé au fil des missions si vous n’avez pas eu la présence d’esprit de le virer sur votre compte bancaire fictif, cela rajoute du piment aux parties car pour le coup l’agression peut se trouver à tous les coins de rues, c’est le cas de le dire et mieux vaut être prêt ! 😉

Pour Conclure

9.5

sur 10

Avec un contenu pharaonique, une carte immensément grande, aucun lag ni temps de chargement particulier à déplorer (hormis le tout premier qui lance le jeu), des graphismes vraiment magnifiques eu égard au contenu proposé, une diversité de gameplay impressionnante, nul doute que l’on tient ici LE jeu de l’année 2013, les ventes sont d’ailleurs là pour le confirmer. Tellement de superlatifs manquent pour qualifier ce GTA V, novateur à plus d’un point, je suis pour ma part certain d’avoir oublié de citer des choses dans ce test mais que voulez-vous, c’est le prix à payer lorsque l’on joue à un grand jeu, dans tous les sens du terme ! Je conseille vivement cet opus à tout le monde, mais je tiens à rappeler que nous avons ici un jeu plus que jamais interdit aux moins de 18 ans, avec des séquences choc, violentes, sexuelles, brutales. Mais GTA ce n’est évidemment pas que ça, ne tombons pas dans le lieu commun qui consistera à dire que cette licence prône la violence gratuite, elle est surtout une retranscription à peine caricaturée du monde d’aujourd’hui et il est nécessaire d’adhérer à l’esprit certes transgressif du soft, mais qui est au demeurant terriblement drôle lorsque l’on prend un peu de recul sur les choses, car oui, cela reste un jeu, très divertissant au demeurant. Une franche réussite, incontestablement. (c’est vraiment pour ne pas mettre 10/10 car la perfection est supposée ne pas exister !!)
  • Très bon jeu, je l’ai fini la semaine même de sa sortie maintenant je passes au plus long … le Multijoueur!

  • Moi j’attends surtout GTA 6 avec impatience

  • La tu peux attendre encore longtemps.. rockstar sont jamais pressé

  • Pingback: GTA 5 : La liste des codes de triches PS4 et Xbox One()

  • Moutchatcheos

    Jeu enorme et sec ! j’adore j’en parle sur le chat http://www.moutchatcheos.com avec des potes