Palworld Vs Pokémon : comparaison des deux jeux !

par Inconnu Day

On le sait, les news autour de la saga Pokémon mettent le secteur du jeux-vidéo en effervescence. Alors quand un jeu débarque en promettant tout ce que ne fait pas le grand pontife du genre, la toile s’enflamme. Mais Palword, ce nouveau venu chinois, est-il à la hauteur de ses ambitions ? L’occasion parfaite pour un petit comparatif…

Palworld Vs Pokémon

Prix

Palworld, sorti en Early Access le 19 Janvier 2024 est disponible au prix de 26€. Pokémon Écarlate et Violet quant à lui, est disponible dans sa version vanilla (donc sans DLC) à environ 44€. Pokémon Legend Arceus, quant à lui, se trouve aux alentours de 42€. A noter que la version du shop de Nintendo est toujours à 60€. Bref, 1 point pour Palworld.

Plateforme

On le sait, Pokémon est une exclusivité Nintendo, ce qui le confine sur la Switch. Palworld est disponible sur Steam, Xbox One et Xbox Series. 1 second point pour Palworld.

 

Graphisme

La première chose sur laquelle on juge un livre, c’est à sa couverture. Graphiquement, il n’y a vraiment pas photo : Palworld s’impose très largement et d’une façon particulièrement écrasante, que ce soit sur la distance d’affichage, les ombres, les textures, la stabilité, les cinématiques (même si elles sont très peu nombreuses), la gestion de la caméra ou les paysages. Palworld 3 – Pokémon 0.

Palworld Vs Pokémon

Scénario & dialogue

La mise en situation de Palworld tient en une phrase : vous vous réveillez sur une plage. Le reste est contenu dans quelques dialogues cryptiques et sans grand intérêt. Certes, les dialogues des derniers Pokémon sont très loin d’être de la grande écriture, mais ils ont au moins le mérite d’exister. 1 point pour Pokémon.

Déplacement

Si les déplacements des deux derniers Pokémon étaient beaucoup plus ouverts que les précédents, nous étions souvent frustrés par l’incapacité du personnage à gravir la moindre côte de plus de 5 cm sans cracher ses poumons. Ici, Palworld nous livre des déplacements à la Genshin Impact, donc tant que vous avez encore de l’endurance, rien n’est un problème. La course est vraiment une course, même si elle n’est pas sensationnelle, et l’esquive fonctionne remarquablement bien. 4 – 1 pour Palworld.

 

Gameplay

Côté gameplay, Écarlate et Violet se trouvaient être très traditionnels, là où Legend Arceus avait surpris tout le monde en proposant un gameplay plus proche de l’ARPG, permettant de se focaliser sur la capture des Pokémon en plus du gameplay habituel. Palworld plagie sans réserve ce gameplay, en y ajoutant une fonctionnalité : celle de pouvoir se battre par vous-même. Que ce soit à main nu, avec une branche, un arc, ou un fusil d’assaut, vous allez devoir vous battre vous-même en plus de pouvoir faire appel à vos amis les Pals. Si le feeling en main n’est pas encore aussi bon que celui de Legend Arceus, il faut avouer que pour une proposition en Early Access, le gameplay est très convaincant et offre vite beaucoup plus de possibilités que sa “source d’inspiration”. 1 nouveau point pour Palworld.

A lire aussi :   Concours : Gagnez 5 ans de jeux vidéo avec Gamoniac et JulSa_

Crafting & Gestion

Le dernier opus de Pokémon se démarquait également dans son besoin omniprésent de récolter des ressources au sol pour les assembler et créer des plats. Ceux-ci étaient généralement d’une texture remarquablement immonde et j’avoue avoir très vite laissé de côté cet aspect du jeu. Palworld nous propose également de la récupération de ressource, mais à l’instar d’un 7 Days to Die ou autre jeu de survie de ce genre, vous allez devoir sortir la pioche et la hache pour récupérer vous-même vos ressources. Mais vous pouvez aussi avoir la paresse de le faire et envoyer les bons pals sur vos ressources, qui les récolteront pour vous (et ils adorent ça !). A vous ensuite d’assembler vos ressources pour créer des objets, des maisons, des établis, des outils, des armes, des accessoires pour pal… Objectif : construire un camp où vos pals travaillent automatiquement et d’une façon étonnamment intelligente qui vous fera progresser dans l’aventure. Palworld : 6, Pokémon : 1.

Interface

L’interface de Palworld est également du déjà vu. C’est en effet celle que vous pouvez retrouver dans la plupart des jeux de survie, à quelques détails près. Elle offre quelques fonctionnalités bien sympathiques, comme le fait de pouvoir laisser des balises sur la map, le tout sans lag ou bug intempestif. C’est classique, mais efficace, malgré quelques petites difficultés sur les placements d’item au sol ou des commandes pas toujours très intuitives. Enfin, on notera les quelques options pour ranger plus vite votre matériel ! Un bonheur ! L’interface du dernier Pokémon s’est retrouvée, non seulement laguée, mais en plus peu intuitive et sans plus de fonctionnalité que cela. 7 à 1.

 

Technique

On se souvient tous avoir fait une compilation de tous les bugs les plus drôles et loufoques de Pokémon Écarlate et violet. Malgré le fait qu’il soit en Early Access, Palworld ne présente pas de bug majeur ou ridicule. D’un point de vue FPS, il est globalement stable à l’exception de quelques petits freezes intempestifs dans de nouvelles zones (j’ai observé le phénomène uniquement en streamant le jeu). 8 – 1

Ambiance

Palworld a visiblement un problème au niveau de ses OST, qui viennent soit tous en même temps, soit uniquement pendant les combats. Ceux-ci sont d’ailleurs des versions très proches des très bon OST de Pokémon Legend Arceus. De plus, le fait d’être obligé de frapper des créatures mignonnes, qui ne demandent rien à personne et qui semble crier grâce à la première attaque est une expérience assez traumatisante qui a bien failli me faire arrêter le jeu au bout de quelques minutes. Les ennemis vaincus restent sur la map et restent soumis au collision, ce qui permet au joueur de balader le cadavre de ses victimes comme il le souhaite. On ignore d’ailleurs s’ils sont juste KO ou morts. Il est d’ailleurs possible de vendre ses pals ou de les découper au hachoir si vous en avez trop. Une fonctionnalité qui n’est certes pas affichée, mais qui dans le concept rend une ambiance très dérangeante quand on prend le temps d’y réfléchir. Enfin, nous sommes pris à partie par des braconniers qui nous tirent dessus à l’arme automatique, même si nos activités ne sont finalement pas très différentes des leurs. De ce côté, Pokémon se démarque très largement. L’ambiance des jeux est très agréable, les OST sont excellents et ne demandent qu’à prendre plus de place dans l’aventure. Un second point pour Pokémon.

A lire aussi :   Assassin's Creed Syndicate : Guide / Liste des trophées et succès

Créature

La dernière génération de Pokémon s’élevait avec un cri certain : “on n’a plus d’idées”. Pokémon recyclé, Pokémon calqué sur des animaux sans aucun effort, Pokémon disgracieux et j’en passe. Cette dernière génération est très loin de faire l’unanimité. De ce côté Palworld nous sert à nouveau un joli plagiat, récupérant le design de certains Pokémon en les modifiant un petit peu et il faut bien avouer que le résultat est assez satisfaisant malgré l’inspiration flagrante. 9 à 2 en faveur de Palworld.

 
Palworld

La fin pour Pokémon ?

Plus que véritablement tuer la saga des monstres de poche, je pense que Palworld et ses créateurs cherchent avant tout à donner un message à la Pokémon Company : les Pokémon-like recèlent de possibilité, il serait grand temps de s’y mettre. Les choix de Palworld pour son ambiance sont apparentés aux trolls et fan game qui naissent sur le web ces dernières années et qui font passer les développeurs de Nintendo pour des amateurs. Il ne nous reste plus qu’à attendre la réponse de Nintendo.

Quoi qu’il en soit 9 – 2, le match est sans équivoque.

Conclusion 

J’ai eu beaucoup de mal au tout début de l’aventure, mais j’avoue être tombé sous le charme du mode “camp” de Palworld. Une fois celui-ci en place et accompagné d’un OST qui va bien (les OST de Legend Arceus se calquent particulièrement bien avec l’ambiance du jeu), ce jeu se trouve être très vite addictif. A noter toutefois que son manque de scénario le rendra probablement beaucoup plus intéressant et fun en multi. A voir ce que nous réserve la suite…

 

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés