Nintendo Switch : évitez à tout prix les jeux d’occasion !

par Arielle Lovasoa

Quand on a un budget serré mais qu’on veut tout de même profiter des jeux les plus populaires, on peut être tenté de se tourner vers les jeux d’occasion. Si vous en faîtes partie, nous vous conseillons de mettre le holà le plus vite possible sur cette pratique. En effet, sans le savoir, vous vous exposez à plusieurs dangers et risques.

Des copies de jeux officiels débarquent sur le marché de l’occasion

Acheter des jeux d’occasion est devenu très dangereux pour les possesseurs de Nintendo Switch. La raison en est l’émergence de nouveaux outils de piratage de jeux. En effet, il existe actuellement des dispositifs qui peuvent créer des copies numériques parfaites de n’importe quelle cartouche de jeu Switch. Or, cela remet en question la légitimité et la sécurité de l’achat des jeux d’occasion.

Plus précisément, deux produits sont au cœur du problème. Il s’agit de la cartouche de jeu réinscriptible Mig Switch et du Mig Switch Dumper.

 

Comment fonctionnent ces produits ?

Le Mig Switch est un peu l’équivalent des R4 sur Nintendo DS, mais pour les jeux sur Nintendo Switch. Autrement dit, il s’agit d’une carte de circuit imprimé non autorisée insérable dans n’importe quelle cartouche de jeu Switch vide. Elle peut transformer la cartouche en lecture seule en une cartouche capable de jouer à des jeux piratés chargés sur la cartouche à partir d’un ordinateur.

Quant au Mig Switch Dumper, il s’agit d’un dispositif USB qui peut extraire toutes les données d’une cartouche de jeu authentique Switch. Il suffit de connecter le Dumper à un ordinateur sur lequel se trouve le jeu authentique. L’utilisateur accèdera alors à tous les fichiers nécessaires pour créer un clone identique. Cela comprend les données ROM complètes du jeu, ses clés de cryptages, ses certificats d’identification et plus encore.

A lire aussi :   [Test] Bravely Second : End Layer (Nintendo 3DS)

En d’autres termes, en achetant un jeu Switch neuf ou d’occasion, il est possible de générer un nombre illimité de copies piratées parfaites. Par conséquent, il n’existe aucun moyen de s’assurer qu’une cartouche n’est pas une copie piratée, même si la cartouche a été scellée.

 

Quels sont les risques pour les acheteurs non avertis ?

Justement, si un détenteur de jeu décide de revendre sa cartouche d’occasion, le nouvel acheteur ne saura pas qu’il s’agit d’une copie dumpée, dont le double est resté en possession du premier possesseur. En insérant la cartouche dans sa Nintendo Switch connectée à Internet, il enverra involontairement un signal à Nintendo qu’une copie du jeu existe. Nintendo bannira alors les deux comptes, alors que l’acheteur ne connaîtra jamais la raison de son bannissement.

Face à cette situation, la société qui a créé le MIG Switch se défend de toute utilisation illégale de son produit. Pour se protéger, les joueurs doivent donc redoubler de vigilance. Ils doivent examiner attentivement les cartouches pour s’assurer qu’il n’y a pas de signe de falsification. Il convient également de demander directement aux vendeurs si les données du jeu ont déjà fait l’objet d’un dumping ou d’un clonage. Finalement, le seul moyen de s’assurer de la légitimité d’une cartouche est de ne pas acheter de jeux d’occasion. Il est ainsi préférable d’acheter vos jeux directement dans la boutique en ligne de Nintendo ou auprès des détaillants autorisés.

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés