Deepfake : une entreprise à Hong Kong a été arnaquée de 26 millions de dollars

par Arielle Lovasoa

Des escrocs se sont servis de l’intelligence artificielle (IA) et de la technique du deepfake pour arnaquer une grande multinationale à Hong Kong. En effet, un escroc s’est fait piéger en participant à une visioconférence dans laquelle tous les autres participants étaient des deepfakes générés par l’IA.

Une visioconférence entre la victime et ses faux cadres supérieurs

Le dimanche 4 février, BFMTV a rapporté que des individus ont escroqué une vingtaine de millions de dollars à une multinationale. Les escrocs ont utilisé une technologie deepfake pour se faire passer pour des cadres supérieurs de l’entreprise. Pour cela, ils se sont servis d’un enregistrement vidéo ou audio qu’ils ont modifié grâce à l’IA.

D’après la police de Hong Kong, les arnaqueurs ont réussi à soutirer quelque 26 millions de dollars américains à l’entreprise. L’employé, qui a été dupé, a reçu « des appels par vidéoconférence de quelqu’un se faisant passer pour un cadre supérieur de son entreprise lui demandant de transférer de l’argent vers des comptes bancaires désignés ». Un rapport indique 15 transferts d’une valeur totale de 200 millions de dollars de Hong Kong environ, soit 26 millions de dollars US.

 

Des arnaques par deepfake de plus en plus nombreuses

La victime travaillait au département financier. Les escrocs se sont alors fait passer pour le directeur financier de l’entreprise, basé au Royaume-Uni. Un haut responsable de la police, Baron Chan, a déclaré que « les escrocs ont trouvé des vidéos et des audios accessibles au public via YouTube, puis ont utilisé la technologie deepfake pour imiter leurs voix… afin d’inciter la victime à suivre leurs instructions ». Il ajoute que les vidéos deepfakes avaient été préenregistrées et qu’il n’y a eu aucun dialogue ni interaction avec la victime.

A lire aussi :   CES 2014 : Valve dévoile ses Steam Box / Steam Machine

Le salarié aurait fini par remarquer la tromperie une semaine plus tard en appelant ses vrais collègues à Londres. Pour le moment, la police hongkongaise n’a procédé à aucune arrestation. Néanmoins, elle constate qu’il y a de plus en plus de tentatives d’escroquerie de ce type, qui sont facilitées par l’IA.

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés