Call of Duty : Attention, un malware se propage automatiquement !

par Arielle Lovasoa

Un ancien jeu Call of Duty expose actuellement les joueurs à un malware qui se propage automatiquement dans les jeux en ligne. La première personne à avoir signalé le problème est un utilisateur d’un forum Steam. Le 26 juin 2023, il a prévenu les autres joueurs de Call of Duty : Modem 2 d’utiliser un antivirus car des pirates informatiques « attaquent en utilisant des lobbies piratés ». Apparemment, le malware figure dans VirusTotal, un référentiel en ligne de logiciels malveillants.

Environ 600 personnes exposées 

Un autre joueur, qui aurait analysé le malware, a écrit sur le fil de discussion du forum Steam qu’il s’agirait d’un « ver » basé sur une série de chaînes de texte à l’intérieur du malware. Activision semble au courant de la situation puisque Neil Wood, un porte-parole de l’entreprise, a repris un tweet publié par la société, déclarant que le mode multijoueur pour Call of Duty : Modern Warfare 2 (2009) sur Steam a été mis hors ligne « pendant que nous enquêtons sur les rapports d’un problème ».

Pour information, un malware est qualifié de « ver » quand il semble se propager automatiquement à travers les lobbies en ligne d’un joueur infecté à un autre. Autrement dit, des pirates ont probablement trouvé et exploité un ou plusieurs bogues dans le jeu afin d’exécuter un code malveillant sur les ordinateurs des joueurs.

 

A savoir qu’Activision a sorti Call of Duty : Modern Warfare 2 en 2009. Apparemment, environ 600 personnes jouent à ce jeu.  

A lire aussi :   Mise à jour PlayStation Store – 9 février 2011

Vous pourriez également aimer

À PROPOS...

Julsa.fr est une fenêtre sur l’univers du jeu vidéo et de la high-tech. Notre mission ? Découvrir et partager avec vous les pépites du web, les jeux incontournables et les innovations technologiques qui façonnent notre quotidien. Plongez dans une exploration enrichissante et demeurez à la pointe des tendances digitales. En savoir plus…

Julsa.fr – © 2010-2024 -Tous droits réservés