Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

Avis / Critique : Pokémon Go, simple effet de mode ?

Avis / Critique : Pokémon Go, simple effet de mode ?
Lusgem
  • Le 16 août 2016
  • https://twitter.com/lusgem

Je crois qu’avec toute la hype autour de Pokémon Go, je n’ai pas vraiment besoin de vous le présenter. Pourtant je vais quand même le faire un petit peu pour ceux qui ne sont pas allé dans des parcs ou n’ont pas regardé la télé ou internet ces dernières semaines. Pokémon Go est une application mobile développée par Niantic utilisant principalement le GPS de votre téléphone et permettant de croiser et de capturer des pokémons. Voila pour le principe de base et je vous exposerais plus tard ces fonctionnalités en détails. Je tiens à dire que j’ai testé cette application principalement dans deux villes différentes (Angers et Clermont-Ferrand) et que je n’ai donc pas beaucoup eu de problèmes liés à la campagne, j’ai ainsi pu profiter de tout ce que peut nous offrir Pokémon Go pour l’instant.

Nostalgie quand tu nous tiens

La première génération, celle par laquelle a commencé Pokémon il y a 20 ans, est celle par laquelle vous commencez dans Pokémon Go. Sa présence en tant que génération de lancement peut expliquer grandement le succès de cette application. Toute personne née autour des années 90 connaît cette génération, mais beaucoup ont abandonné la licence juste après. C’est pour cela que l’idée de ne pas rendre tous les pokémons disponible d’un coup, outre le fait de vouloir faire durer le jeu sur plusieurs années, est géniale. Pokémon Go nous est tout d’abord vendu comme l’aventure de notre enfance en vrai, et c’est ce qu’on pensait avant d’y jouer. J’ai bien évidemment hâte que de nouvelles générations sortent mais je pense sincèrement que ceux qui n’ont joué qu’à la première version sur gameboy (ou suivi les premières aventures de Sasha et Pikachu à la télé) se lasseront et passeront vite à autre chose.

Pokémon Go

Un vrai jeu ?

Pokémon Go, un vrai jeu ? Oui je pense, cependant, c’est un jeu qui est loin d’être achevé et qui reste très perfectible. Pokémon Go ne m’intéressait pas beaucoup à la base, le principe me semblait irréalisable et ça sentait vraiment le pétard mouillé, et puis je n’aime pas les jeux mobiles en général. Cependant, voyant tout l’engouement autour et ayant toujours aimé et joué à la licence principale, je me suis dit pourquoi pas et j’ai fini par m’y mettre au moment de sa sortie US. Tout commence par la création inutile de votre avatar avec quelques petits éléments de personnalisation, puis vous choisissez entre les trois starters (Bulbizarre, Carapuce et Salamèche) ou Pikachu, puis votre aventure commence. Ensuite vous allez marcher, marcher de Pokéstops en Pokéstops pour obtenir des items tels que des Pokéballs, des potions ou encore des œufs. Pour capturer un Pokémon, rien de plus simple, vous ne pouvez pas l’affaiblir, juste lui balancer une pokéball (et lui offrir de la nourriture) en espérant qu’il veuille bien y résider pour toujours. Puis au niveau 5, vous aurez enfin la possibilité de rejoindre une équipe (rouge, bleue ou jaune) pour vous battre, prendre votre meilleur pokémon et essayer d’obtenir le contrôle d’une arène ennemie. Mais là, on sent le problème du jeu mobile arrivé, les combats sont ridiculement simplistes, il suffit de tapoter l’adversaire, comme dans un stupide Cookie Clicker, jusqu’à ce qu’il succombe. Bon vous pouvez esquiver aussi, mais j’appelle pas ça de la profondeur de gameplay. Ceux qui critiquaient les jeux Pokémon sur leur simplicité doivent être heureux qu’on leur donne autant raison. Cette guerre de territoire n’est cependant pas un mal puisque cela représente le plus gros enjeu du jeu et des joueurs. Les joueurs les plus acharnés vont alors essayer d‘avoir les pokémons les plus forts pour contrôler le plus d’arènes possibles et engranger le maximum de récompenses. Mais un autre problème de Pokémon Go est la hiérarchisation quasiment absolue des Pokémons, à tel point qu’on croise toujours les mêmes Ronflex, Aquali, Léviator ou Dracolosse dans les arènes de haut niveau au détriment de presque tous les autres.

Des balades illusoires

J’entends déjà les défenseurs du jeu me dire que ça fait marcher et découvrir de nouveaux lieux. C’était peut être vrai au début, mais qui lève encore la tête lorsqu’il passe devant un Pokéstop qu’il n’a pas encore visité ? Et qui ne s’est pas rendu compte qu’il passait plus de temps assis dans un parc entre trois pokéstops munis de leurres qu’à marcher ? Vous me direz certainement qu’il faut marcher pour faire éclore vos œufs, mais c’est pas ce que le jeu vendait à la base ça, enfin pas à mes yeux. Cependant, ce n’est pas la faute des joueurs, mais des développeurs et de leur schéma d’apparition des pokémons. Tout le monde s’est rendu compte qu’ils n’apparaissaient pas au hasard mais plutôt proche des pokéstops et donc des parcs. Du coup, on est vite tenté d’abandonner la promenade au profit d’un coin d’herbe, d’autant plus que souvent, on ne trouve presque rien en se promenant. Et cet aspect n’est certainement pas diminué par leur radar qui est censé nous indiquer quand un Pokémon est proche mais qui nous laisse dans un flou total et ne fonctionne presque pas. Je sais qu’il sont en train de trouver des solutions pour l’améliorer mais pour l’instant, c’est pas ça qui va faire sortir les joueurs des sentiers battus. Mais Pokémon c’est pas ça, Pokémon c’est l’aventure, Pokémon c’est visiter des villes différentes, de tailles plus ou moins importantes, Pokémon Go arrive trop tôt à mon goût, pour être à son plein potentiel, il aurait fallut que toutes les zones rurales soient correctement équipées en 4G et lancer une campagne de créations de pokéstops dans ces endroits. Parce que si les villes sont plutôt bien équipés, voir inutilement trop équipés (certains pokéstops n’ont aucun sens), ce n’est pas le cas de tout le reste de la France et pour ces joueurs, c’est un créateur de randonnées frustrantes avec à la clé trois roucools et un vieux rattata… Un point positif quand même à ce système, c’est la différences de populations de Pokémons en fonction de la ville dans laquelle on se trouve, ce qui offre un certain taux de satisfaction lorsqu’on part découvrir de nouveaux endroits (à condition qu’ils soit suffisamment peuplés).

Merci Pokémon Go

Merci Pokémon Go, c’est certainement ce que beaucoup de personnes devraient dire. En plus d’être une mine d’or pour les vendeurs de batteries externes, pour les youtubeurs en manque d’inspiration , pour les journaux télévisés, les sites de buzz et toutes ces conneries… Pokémon Go est une chance pour les personnes qui ne sortaient pas beaucoup et une occasion rêvée de traîner avec ses potes dans un parc, un bar ou dans les rues de sa ville. Croiser des gens dans la rue, faire des rencontres, sortir tard et profiter de petites balades nocturnes, tous ces éléments font le charme de ce phénomène. Merci Pokémon Go d’avoir réussi à faire tout ça, et d’avoir réussi à donner un meilleure image de Pokémon à ses détracteurs. Maintenant, la question que je me pose est, combien de temps cela va-t-il durer ? En période de vacances, beaucoup de jeunes ont le temps d’y jouer, mais passeront ils autant de temps dessus à la rentrée ? Et si cela donne le même effet qu’un jeu addictif et chronophage comme Diablo ou autre, après une pause de quelques semaines, on a pas envie d’y revenir, on a envie de faire autre chose. Son destin n’est pas tout tracé et il lui reste un peu trop de chemin à parcourir. Il est sorti pas assez abouti à mon goût et il aurait fallut attendre d’avoir quelque chose de plus concret à nous proposer,. J’ai bien peur que ça ne soit qu’un effet de mode pas assez convaincant pour survivre à sa future baisse de hype et durer sur le long terme.

Pour Conclure

5.5

sur 10

Alors voilà, je suis niveau 20 et je commence doucement à me lasser, cela devient un bête jeu de farming là où pour progresser, il faut rester des heures dans des parcs, j'espère que les prochaines mises à jour rendront le contenu plus intéressant et nous pousse vraiment à aller découvrir de nouvelles choses, qu'il y ait des quêtes, des échanges, du PvP, voir même du Pve. Cependant, tout ça ne sera pas intéressant tant qu'ils n'auront pas repensé le système de combat. Pokémon Go est finalement bien meilleur en tant que phénomène qu'en temps que véritable jeu. Pour conclure, je dirais que les studios sont encore beaucoup trop frileux vis à vis du gameplay sur mobile et que ça ne va pas forcement dans le bon sens.
  • « Attendre assis dans un parc entre 3 pokestop »… Le genre de phrase qui me fait halluciner.
    Voilà la différence, moi (comme la majorité des français vivant dans des villes moyennes) on marche entre 2 pokestops espacés de 5km, dans le meilleur des cas, et on arrive à attraper sur notre parcours un malheureux ratata avec une Master Ball car on n’a plus de pokeball classiques, puisque pas de pokestops (et encore quand le jeu ne plante pas).
    Ou sinon, on est dans un village et alors on multiplie par 2 les distances.
    A croire que les dev n’ont jamais testé leur jeu…
    Quant aux arènes n’en parlons pas, les différences de niveau les rendent juste inaccessible pour ceux qui veulent juste passer le tps sans mettre la main à la poche.
    Au final, même avis, jeu inabouti sorti un an trop tot tant il y a de boulot à faire pour le rendre jouable (au niveau technique (Lol sur Android) comme au niveau game play).

  • Cat.

    Hello,
    J’avoue que je n’ai toujours pas joué car je n’ai pas le téléphone ou l’abonnement pour. ( Oui je sais… mais bon quand on est femme au foyer et que l’on a pas vraiment un réseau social étendu, le téléphone…. j’ai préféré investir dans des consoles. ).
    Cependant je l’ai mis sur ma tablette pour regarder en gros à quoi ça ressemblait et je sais que au final j’y jouerais car à la maison nous sommes des Pokémon Addict. J’attends avec impatience d’ailleurs les nouveaux qui sont encore une fois repoussé.
    Mon avis concernant Pokémon Go c’est que c’est un phénomène de mode pour la majorité des gens, et donc ça risque de vite s’essouffler, par contre il y aura toujours des fans pour y jouer. Je suis d’accord avec toi sur le fait que le jeu est très perfectible, pour moi la première impression que j’ai eu en le mettant sur la tablette c’est que ça faisait très  » beta ».
    En tout cas je trouve le concept formidable sur plusieurs aspects. Voili voilou. Bonne soirée.