Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

Test : Wheels Of Destruction sur PS3 (PSN)

Test : Wheels Of Destruction sur PS3 (PSN)
Bastien

 

Après quelques jours de report, voici qu’aujourd’hui sort un tout nouveau jeu en téléchargement sur le Playstation Store (PS3), j’ai nommé Wheels of Destruction, un jeu bien bourrin dont je vous livre le test ci après.

 

Wheels Of Destruction, c’est un peu le mix improbable de Twisted Metal, Mad Max et Unreal Tournament. Oubliez l’histoire, il n’y en a pas, ou tout du moins on s’en contrefout royalement, on sait juste que nous sommes dans le futur et que le monde est manifestement en proie à une guerre acharnée.

 

Vous choisissez une voiture parmi une dizaine disponible, en sachant que leurs caractéristiques vont bien évidemment différer de l’une à l’autre, ainsi certaines seront plus rapides, d’autres plus maniables, d’autres plus résistantes, etc. Il vous reste ensuite à choisir votre mode de jeu parmi Deathmatch, Team Deathmatch, Capture The Flag et… c’est tout. Hé oui ça fait peu quand même ! Passé cela, vous choisissez l’arène, toutes sont inspirées de villes existantes, mais ces dernières sont complètement détruites (normal, on est dans le futur), pour mon exemple j’ai pris Paris… et franchement le seul détail qui fait penser à Paris, c’est la tour Eiffel complètement broyée dans le décor, sinon ça reste une arène tout ce qu’il y a de plus conventionnel !

 

 

Le but du jeu, si tant est qu’il est besoin de le rappeler, sera de fumer le plus d’adversaires possible en mode Deathmatch et Deathmatch Equipe, et de récupérer le drapeau de l’équipe adverse dans le mode Capture The Flag.

 

Pour nous aider dans le dézinguage massif, on pourra ramasser diverses armes dans l’arène, comme le lance missile, les mines, le mortier, le lance flamme… et chaque arme a deux propriétés différentes, par exemple le lance flamme vous permettra de cramer tout ce qu’il y a devant vous, mais aussi de créer une sorte d’aura enflammée autour de votre véhicule. Si votre véhicule se trouve trop endommagé, il vous sera possible de récupérer de la réparation via les bonus présents dans l’arène, mais d’autres bonus vous permettront de récupérer du boost, atout indispensable dans le mode Capture The Flag.

 

 

Une propriété assez drôle du véhicule vous permets de le faire sauter comme une grenouille, ce qui permettra d’esquiver relativement facilement les tirs ennemis, j’ai trouvé ça assez sympa personnellement.

 

Par contre l’aspect qui m’a le plus déçu de ce jeu, c’est le gameplay. On a ici affaire à un gameplay lourdingue et beaucoup trop rigide à mon goût, le joystick gauche gère l’arme du véhicule ainsi que la caméra dans le même temps, et le véhicule va tourner vraiment péniblement dans la direction dans laquelle vous tournez l’arme. Pourquoi ne pas avoir permis de diriger le véhicule indépendamment de l’arme, avec le joystick droit ? Je n’arrive pas à comprendre ce choix des développeurs, et c’est précisément le gros point noir du jeu selon moi.

 

 

Conclusion : Wheels of Destruction est conceptuellement un bon jeu, qui promet de féroces joutes en lignes, tout a été axé pour que le jeu soit immédiatement fun et accessible, et ça marche. Néanmoins, un effort supplémentaire aurait pu être fait sur le gameplay afin de permettre à ce soft d’accéder au panthéon des jeux bourrins en ligne !

 

Ma note : 15/20

 

Wheels of Destruction est une exclusivité PS3.