Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

Test: Professeur Layton et le masque des miracles

Test: Professeur Layton et le masque des miracles
Negikun

professeur layton et le masque des miracles nintendo 3ds 

Professeur Layton et le Masque des Miracles est un jeu de réflexion dont les diverses énigmes font partie intégrante des enquêtes menées par le professeur du même nom. Ce nouveau volet exclusif à la Nintendo 3ds est le 5eme opus de la série Professeur Layton dans l’ordre de sortie, en revanche, il est le second épisode dans l’ordre chronologique de l’univers de notre cher professeur !

Nous retrouvons donc le professeur, son fidèle apprenti Luke et Emmy à Dorémont où une amie d’enfance de Layton : Marissa, leur a fait part des agissements d’un étrange individu répondant au nom du maître du masque et ayant mis la main sur le masque du Chaos. En effet celui-ci sème depuis quelque temps la panique parmi les habitants de cette petite ville située en plein désert, en transformant par exemple les personnes en chevaux. Hershel devra donc enquêter sur cet individu et lever le mystère entourant ses prodiges. La ville de Dorémont et Marissa étant liés au passé du professeur, nous serons donc amenés à faire des aller retour entre le présent et le passé de celui-ci, du temps de sa jeunesse où il n’était pas encore le mordu d’énigmes que nous connaissons. L’Intrigue est bien ficelée et prenante bien qu’il soit assez aisé d’anticiper les événements et de connaitre le fin mot de l’histoire.

2 3

Graphiquement, les cinématiques sont toujours de grande qualité et les paysages in-game sont toujours aussi beaux, le style n’ayant pas beaucoup bougé mis à part la modélisation des personnages en cell shading. L’utilisation des profondeurs de champs, ainsi que les personnages au premier plan lors des dialogues donnent un effet plutôt réussi lorsque l’on joue avec la 3D activée sur sa Nintendo 3DS.

Concernant l’ambiance sonore du titre celle-ci est toujours fidèle à elle-même, collant tout à fait à l’atmosphère du jeu. À noter que l’on retrouve les voix familières des principaux protagonistes.
Pour ce qui est de la maniabilité du titre, sur l’écran du haut se déroule les diverses cinématiques, dialogues et actions. La carte de la ville s’affiche sur l’écran tactile. La gestion des déplacements a été revu, celle-ci est  plus intuitive, le parcours jusqu’au prochain objectif est indiqué dessus permettant de ne jamais être perdu et d’éviter les aller retour inutiles.

4   5

Outre le mode « déplacement », la loupe se gère également sur l’écran tactile, il suffit d’appuyer sur celle-ci et de faire glisser son stylet pour examiner les divers éléments et personnages de la scène se déroulant sur l’écran du haut, à noter que celui-ci ne reste plus statique et suit vos déplacements lorsque ceux-ci se rapproche du bord de l’écran, rendant les mouvements plus vivants et agréables. Autre innovation pratique, la loupe change de couleur pour indiquer une interaction possible avec l’environnement ou les personnages, il est également possible de temps à autre de zoomer pour voir ce qui se cache dans certaines zones du décor, dévoilant alors une nouvelle partie de celui-ci. On retrouve également dans la partie inférieure de l’écran tactile, la valise du professeur servant de menu pour sauvegarder, faire le point sur l’enquête et les énigmes, ainsi que d’accéder aux mini-jeux que l’on débloque au fur et à mesure de l’histoire.
Éléments majeur du titre, les énigmes sont très diversifiées avec un totale de 150, voir plus avec les défis du professeur Layton et les énigmes quotidiennes à télécharger. La difficulté au début va crescendo mais, celle-ci devient parfois aléatoire, certains problèmes pouvant demander du temps alors que le suivant sera d’une facilité déconcertante.

6 7

L’interface a été améliorée, il est désormais possible d’afficher l’énoncé de l’énigme où l’on le souhaite (écran du bas, haut ou alors caché), de plus la page de brouillon est toujours présente et ceci avec plus d’options qui vont servirons plus ou moins. Les pièces SOS toujours fidèles au poste seront disséminées dans l’arrière plan, pour nous venir en aide en cas de difficulté ou si la flemme de cogiter se fait sentir.

8 9

Le jeu intègre des nouvelles phases de gameplay, brisant un peu la routine de l’enquête, on y retrouve alors les protagonistes modélisé en 3d. Par exemple, vous serez amené à monter à cheval lors d’une course poursuite et donner des petits coups de stylet vers la gauche ou la droite afin d’éviter des tonneaux et rattraper votre cible.
Les mini-jeux secondaires se révèlent plutôt sympathiques et sont au nombre de 3, leur différents niveaux se débloquant selon l’avancé dans le scénario et la résolution de certaines énigmes :

Le théâtre de Capucin met en scène un petit lapin que Luke recueillera, suite au renvoi de celui-ci par le directeur d’un cirque, sa prestation de comédien ne s’avérant pas à la hauteur de son spectacle. Luke ayant toujours une grande empathie envers les animaux, devra l’aider à reprendre confiance et à devenir un bon comédien. Pour cela  il faudra lui apprendre de nouveau tour, tels que l’équilibre ce qui pour un lapin est franchement un exploit et les intégrer correctement au scénario des différents spectacles. Vous pouvez également le regarder faire des galipettes toutes mignonnes si cela vous chante.

10

Un robot que l’on doit guider à travers divers parcours rempli d’obstacles avec pour contrainte un mode de déplacement particulier, celui-ci se déplaçant uniquement  par série de trois cases.

11

-Pour terminer, le Magasin Zinzin où votre objectif sera de faire acheter au client du magasin tous les articles que vous aurez préalablement mis en place sur votre étalage. Pour ce faire, vos objets devront être disposés selon leur couleur et leur forme.

12

Il est également possible de partir à la chasse aux trésors en cherchant les divers objets cachés dans les décors du jeu, ceci de la même manière que pour les pièces SOS. Cette chasse n’apportant rien à l’histoire et ne débloquant aucun bonus, celle-ci relève plutôt du gadget, sans grand intérêt.
Dernièrement, une version « plus », comportant de nouvelles énigmes ainsi que de nouvelles vidéos concernant des éléments de l’histoire vient de sortir sur l’eshop de la 3ds. Concernant l’Europe, rien n’a encore été annoncé.

Professeur Layton et le Masque des Miracles est donc toujours aussi bon bien que sans surprise, de légères améliorations ont fait leur apparition mais, rien qui puisse révolutionner le concept.
Quant à l’histoire celle-ci se révèle plaisante, collant tout à fait à l’univers du jeu et plaira aussi bien à ceux qui découvrent le jeu qu’à ceux qui ont déjà connu les fins un peu tirées par les cheveux des volets précédents. Le soft ravira tous les amateurs d’énigmes ainsi que les joueurs de la série, proposant plus de 15 heures de jeu et de réflexion en perspective.

 

Test rédigé par Celebalane