Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

Test : Blazblue Continuum Shift Extend

Test : Blazblue Continuum Shift Extend
Negikun

A peine a-t-on eu le temps de faire 1000G sur un Blazblue que Arc System Works nous en sort un autre ! Cette nouvelle version, Blazblue Continuum Shift Extend, est sortie le 22 février sur 360, PS3, Vita et PSP.
On pourrait croire que cette multiplication d’épisodes tend un peu vers une exploitation commerciale, mais contrairement à ce que produit la concurrence en face, qui sort X fois le même jeu avec des persos importants en DLC (hum hum Capcom), on peut noter ici une nette évolution du jeu.
De plus, les personnages et les décors sont retravaillés de nombreuses fois afin d’obtenir une beauté et une fluidité sans pareil. Avec son style graphique, ses personnages attachants et son gameplay dynamique, cette licence à tout pour plaire !

 

 

Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette série, c’est la dernière production des studios Arc System Works, qui avaient fait auparavant les Guilty Gear.
On retrouve quelques ressemblances avec ce dernier,comme des personnages surpuissants et bien distincts, des combats rapides et techniques, mais surtout des décors MA-GNI-FIQUES !
Pour chaque nouveau jeu, Blazblue nous propose de nouveaux personnages toujours aussi charismatiques, mais aussi de nouveaux modes de jeu. C’est ainsi que l’on se retrouve aujourd’hui avec cette version CS Extend, qui comme son nom l’indique, augmente le contenu du Continuum Shift II sorti sur PSP et 3DS en fin d’année 2011.

 

 

 

Avant même de commencer à jouer, on reste scotché sur la vidéo d’intro qui, comme dans tous les Blazblue est toujours aussi classe ! (Un peu comme celles des nouveaux Tales Of).
Une fois au menu principal, on retrouve l’essentiel du CS2, mais aussi quelques nouveautés.

 

 

On pourra commencer par le classique mode tutoriel présenté par Rachel, pour apprendre à jouer et découvrir les nouveaux types de gameplay (comme le mode stylish déjà présent dans le CSII). Un mode Arcade, ou vous affronterez 10 adversaires, un mode Score attack un peu moins dur que les jeux précédents. Un nouveau mode, le Unlimitedmars qui vous fait affronter des ordis extrêmement intelligents et surpuissants (je n’ai pas réussi à battre le premier adversaire ^^’). Un mode training, un mode challenge qui vous demandera de réussir des combos contre un ordi, un mode gallery avec des illustrations à débloquer en jouant et en réussissant des défis. Un mode Replay theater pour revoir des vidéos de combats en ligne que vous aurez enregistrés, un mode en ligne pour combattre seul ou en équipe.
Le mode story qui propose de nouvelles histoires, ainsi qu’un résumé du Calamity Trigger et du premier Continuum Shift. Attention on ne pourra plus jouer l’histoire de qui on veut, il faudra les débloquer en jouant les histoires des autres personnages. Mais comme dans la version précédente, le jeu étant entièrement en anglais il faut un bon niveau pour comprendre toutes les subtilités présentes.

 

 

 

Enfin, le mode Abyss propose d’affronter des vagues d’ennemis (100, 500 et 999). Au fur et à mesure que l’on descend dans les abysses, on peut augmenter la force, la vitesse, la défense et le spécial de notre personnage pour l’aider à affronter des ennemis de plus en forts qui arrivent.
Alors que le premier nous laissait un peu sur la faim avec seulement 12 personnages jouables, nous trouvons maintenant les 18 personnages présents dans le CSII. Notamment les 3 combattants proposés en DLC sur le premier CS qui sont Platinuum, Valkenhayn et la sublime Makoto <3 ! ^^
Mais on retrouve en plus un nouveau personnage, il s’agit de Relius Clover, qui est le père de Carl. Tout comme son fils, il se bats avec divers armes mécaniques et une poupée qui se trouve en fait être sa femme transformée suite à une de ses expériences. C’est un combattant plutôt facile d’accès, avec des techniques à faire en duo bien plus efficace que celles de son fils.

 

 

 

Le gameplay est toujours le même, les combos n’ont pas changés comparé au CSII pour les persos que j’ai utilisés. Le jeu est toujours aussi fluide, le musiques entrainantes, les personnages bien animés, les décors sublimes, et les Astral Finish toujours aussi incroyable quand on arrive à en sortir un.
Par contre, le gros bémol de ce jeu est le mode Stylish qu’ils ont laissé. Je pensais que c’était pour compenser les soucis qu’on pourrait avoir avec la 3DS pour le CSII, mais non car le revoilà. C’est un mode de jeu qui sort automatiquement des combos, mais en contrepartie vous n’avez plus d’explosion de barrière pour vous sauver la mise. En gros cela retire tout l’intérêt d’un jeu de combat, vous n’avez pas a apprendre de combos car là vous en avez des déjà prêt il suffit juste d’appuyer plusieurs fois sur la même touche… Malheureusement ce mode est aussi disponible en ligne, et c’est très frustrant de perdre contre une personne qui joue ainsi (bon au final j’en ai eu marre, pour avoir mon succès j’ai pris Noel et j’ai spammé comme un porc Y, ça marche bien…:/).

 

 

Conclusion : Au final, le jeu comblera tous ceux qui cherchent un gameplay nerveux et exigeant. Le jeu devient vraiment meilleur avec ce nouvel épisode, ceux qui ont déjà le Blazblue CSII peuvent encore hésiter, mais si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’en tester un c’est un jeu vraiment plaisant, à ne pas louper !

 

Note : 15/20

 

Blazblue Continuum Shift Extend est disponible sur Xbox 360, PS3 et PS Vita.