Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

Rétro Test : Super Mario Land 2 sur Game Boy

Rétro Test : Super Mario Land 2 sur Game Boy
Bastien

 

Pour ce nouveau rétro-test, j’ai décidé de m’attaquer à un des grands jeux de la Game Boy, Super Mario Land 2.

Sorti en 1992, Mario Land 2 est pour ainsi dire un classique de cette plateforme, que tout le monde devrait avoir essayé au moins une fois dans sa vie tant il est plaisant à jouer.

 

Nous dirigeons donc notre sympathique plombier dans MarioLand, lequel va devoir combattre un de ses ennemis d’enfance, Wario. Première apparition de cet anti-héros dans un jeu Nintendo, celui-ci s’est emparé du château de Mario pendant que ce dernier était encore au prise avec le vilain Tatanga (voir le test de Super Mario Land). Wario a pour ce faire disséminé les 6 pièces d’or permettant d’ouvrir la porte du château aux quatre coins du monde.

 

 

C’est ainsi que Mario entame son aventure, qui se déroulera donc dans 6 niveaux différents, avec chacun un thème spécifique (l’espace, la forêt, halloween, le ventre d’une baleine, etc.). Chaque niveaux est subdivisé en 4-5 stages, tous aussi faciles les uns que les autres. Et c’est bien un problème majeur de ce jeu, la facilité. Finir le soft vous prendra au maximum 2h, et encore en prenant votre temps…

 

On retrouve dans ce jeu toute l’essence de ce qui fait une aventure de Mario, à savoir des niveaux très linéaires avec des ennemis paradoxalement bien mignons et pas bien retors. Notre moustachu sera aidé dans son aventure grâce à divers bonus comme des oreilles de lapin qui lui permettront de planer quelques instants dans les airs, ou encore la classique fleur qui lui permettra de jeter des boules de feu ; mais l’ami a également appris pour l’occasion un nouveau mouvement, qui consistera pour lui a faire un « triple axel » sur lui-même de sorte à ce qu’il puisse casser les briques qui se trouvent sous ses pieds, ou a envoyer des boules de feu dans toute les directions, si tant est qu’il soit déjà investi de cette capacité. Des stages bonus, très simple là encore à débloquer, viendront également ponctuer les fins de niveaux et vous permettront de gagner des vies ou des bonus.

 

 

En ce qui concerne la bande son, on ne peut pas franchement dire que Nintendo se soit foulé, en effet, une seule mélodie arrangée différemment selon les stages parsème l’aventure ! (bon en même temps à l’époque je ne suis pas sûr que les jeunes joueurs que nous étions prêtaient forcément attention à cela… xD)

 

Enfin, pour la partie graphique, on ne peut que constater un écart flagrant de qualité entre cet épisode et son prédécesseur ; de là à dire que nous avons ici le plus beau jeu Game Boy, ce serait peut être aller vite en besogne, néanmoins le titre présente des qualités indéniables pour le support, assez limité il faut bien le dire, sur lequel il tourne.

 

 

Conclusion : On peut en conclure que cet opus permettra au joueur, comme toujours, de passer un très bon moment avec Mario, dans une aventure malheureusement bien trop courte mais ô combien divertissante pour justifier l’achat du titre ! Une valeur sûre de la ludothèque Game Boy, incontestablement.

 

Ma Note : 17/20

 
  • Super titre, les spites énormes ont cependant tendance à faire ramer un peu la Game Boy.

  • Tres bon test pour un tres bon hit ^^ je croit qu’il es disponible sur l’e-shop je le prendrai bien ^^