Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

Preview : Rise of the Tomb Raider

Preview : Rise of the Tomb Raider
ERROR_815
  • Le 24 septembre 2015
  • https://twitter.com/ERROR_815

Le 10 Novembre prochain, Lara Croft sera de retour dans Rise of the Tomb Raider, suite du reboot de la série qui était paru en 2013. Au programme : de la neige, des temples et encore de la neige.

C’est sur une belle démo d’un peu plus de 20 minutes que j’ai eu le plaisir de jouer à Rise of the Tomb Raider (qui à ma grande tristesse ne sortira que sur Xbox One pour le moment…). Le jeu se lance et je retrouve Lara au sommet d’une montagne enneigée. Le vent souffle de manière extrêmement fort, la neige virevolte dans tous les sens et la belle anglaise ne semble pas avoir bien chaud ! Qu’à cela ne tienne, Pad en main je décide de suivre la personne qui me sert de compagnon mais bien sur, une balade en montagne avec un vent à 120 km/h ne peut pas bien se passer… Des morceaux de roches s’éffondrent sous mes pas, je dois donc sauter sur l’autre rive afin de rejoindre mon ami qui m’aide tant bien que mal à me relever. On retrouve ce qui semble être le nouveau symbole de Lara tant sur le plan pratique qu’offensif : le piolet. Évidement comme dans le premier Tomb Raider (le reboot, pas l’original des années 90), ce dernier sert à escalader un certain type de parois mais aussi à attaquer ses ennemies… On retrouvera par la suite l’attirail « de base » à savoir les revolvers, l’arc, et autres armes en tous genres (que l’on pourra toujours upgrader via le feu de camp).

1424134833-8548-capture-d-ecran
Reprenons le file de l’histoire : Je galère donc dans la montagne à me frayer un chemin en hauteur, je tombe, je me relève, je galère à marcher dans la neige, j’escalade, je me balance le long d’une corde… MAIS ! Je n’ai pas encore eu l’événement sur lequel les développeurs ont brainstormé pendant des mois pour créer un effet de surprise qui n’en est pas un ! L’AVALANCHE ! Beh oui, une montagne enneigée + des sentiers supers exigus + un vent de malade + Lara Croft = Avalanche ! Et ça n’a pas loupé, celle-ci se déclenche après quelques minutes (le temps de bien chopper les contrôles du pad) et c’est parti ! Je me dis chouette, ça va être géniale, je vais galérer et tout… Ahahaha… Celle-ci ne dure même pas 30 secondes et je me retrouve limite dans une phase de QTE ou je dois juste appuyer au bon moment pour sauter correctement. Car voilà, c’est là que ce Tomb Raider m’a déçu (en tout cas sur cette démo) c’est cette impression d’avoir une réédite de l’intro du reboot de 2013, surtout dans ces quelques plans où Lara glisse au sol en évitant des obstacles… Mais je suis sûrement de mauvaise foi. Car en revanche, il y a une qualité IN-DE-NIABLE sur ce Rise of the Tomb Raider, c’est sa beauté graphique. Et là… accrochez-vous à vos rétines ! Que ce soit sur le plan des animations des personnages, des rendus graphiques en tout genre (la neige, la roche, l’eau et j’en passe), les décors mais surtout les éclairages! Rise of the Tomber Raider est bel et bien le Tomb Raider de cette new gen, contrairement à la réédition de l’épisode de 2013 sur PS4 Et Xbox One. Mais fait attention à toi Lara, sur ce plan tu ne vas pas rester au top très longtemps… Uncharted 4 arrive début 2016 et risque bien de calmer tout le monde, toi la première.

En parlant d’Uncharted, on retrouve de plus en plus de similarités entre les deux jeux. Ce dernier lors de ses débuts s’inspirait fortement de Tomb Raider avant de se forger sa propre identité synonyme de son succès critique et commercial. Aujourd’hui les rôles sont inversés et c’est maintenant Tomb Raider qui s’inspire de plus en plus de la licence de Naughty Dog. Une intro de jeu épique dans la neige qui débouche sur un flashback pour replacer le contexte, un méchant au faciès bizarre que l’on découvre dans un temple en Syrie… J’ai l’impression d’avoir déjà vu tout ça dans Uncharted 2… Mais on ne peut pas en vouloir à Square Enix de plagier légèrement son concurrent Californien, c’est de bonne guerre.
Revenons donc à notre démo, car après être arrivée au sommet de la montagne, Lara aperçoit un temple au loin, qui sans trop me tromper dans mes prédictions sera l’une des principales destinations du jeu. Et là, flashback! On retrouve le temps d’une cinématique notre héroïne dans un appartement miteux (probablement en Angleterre, vu qu’il y a un temps de merde dehors), l’occasion pour nous de découvrir que celle-ci serait à la recherche d’une espèce de Graal pour avoir la jeunesse éternel. Recherche commencée des années plus tôt par son père décédé.

1434478487-2888-capture-d-ecran-e3
Fin du flashback et nous somme maintenant en Syrie, à bord d’une jeep qui après quelques secondes de conduite tranquille se fait prendre pour cible par un helico d’une milice locale… Le reste du chemin devra se faire à pied. On retrouve Lara dans un magnifique désert rocailleux aux lumières douces et agréables, oui dans ce Tomb Raider le travail sur les lumières est de toute beauté. Après quelques pirouettes et murs escaladés je me retrouve dans un ancien temple arabe qui me permet de me familiariser avec une nouvelle feature : la traduction de langues anciennes. En gros Lara tombe sur des colonnes sur lesquelles sont gravés un alphabet que la jeune exploratrice ne connait pas encore et qui empêche sa progression dans l’aventure. Afin d’y remédier, cette dernière va devoir étudier certaines fresques afin d’apprendre cette langue pour pouvoir résoudre des énigmes et pouvoir continuer sa progression. Une nouveauté plutôt cool mais qui risque de devenir rapidement redondante.
Lara suit donc sa progression dans ce temple ancien ou chaque dalles peut s’écrouler à tout moment. On appréhende comme on peut ce nouvel environnement jouant entre escalades et résolutions d’énigmes plus ou moins compliquées avant de faire la connaissance du grand méchant du jeu. Je n’ai pas retenu son nom, mais tout comme dans Uncharted 2, ce dernier a le même but que Lara, retrouver le trésor mystérieux quitte à détruire et tuer tout ce qui se met en travers de son chemin…

Sans vous spoiler d’avantage, le reste de la démo se déroulait de manière assez banale, Lara se retrouve dans une foret enneigée et doit faire des allers-retours entre la zone de jeu et le feu de camp pour améliorer ses armes et compétences afin d’éliminer plus « facilement » les ennemies présents. Petite nouveauté sur ce point, la faune locale est beaucoup plus agressive que dans le premier épisode…

En conclusion ce Rise of the Tomb Raider s’annonce comme un excellent jeu d’aventure : vraiment beau, dynamique, innovant et nous replongeant de plus en plus dans l’esprit des premiers Tomb Raider avec ses temples, ses énigmes et sa faune sauvage. Les seuls reproches que l’on pourrait lui faire seraient de s’orienter de plus en plus vers un style Uncharted (mise en scène, moments scriptés…) mais on ne peut pas lui en vouloir.

Rise of the Tomb Raider sera disponible à partir du 13 novembre sur Xbox One.

  • Camorra

    Très bon article, mais il ne répond pas à la question essentielle que tout le monde se pose : est-ce-que Lara couine toujours autant dans ce nouvel opus ?

    • Evidemment ! Sinon ce ne serait pas Lara Croft !