Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

3 Commentaires

Compte Rendu: Preview / Test Borderlands 2

Compte Rendu: Preview / Test Borderlands 2
Lucian
  • Le 21 septembre 2012
  • http://chez815etalex.com/

Borderlands Cosplay the French Group

 

Le studio 2K a eu la merveilleuse idée de nous inviter le 18 septembre pour un hands-on de Borderlands 2 accompagné de moult remontants et de super chips.

Dans un magnifique loft près de Bastille redécoré pour l’occasion, nous pûmes nous essayer à l’un des jeux les plus attendus de l’année. Surpasser le premier opus allait être dur, et nous allons voir si le pari est réussi 3 ans après. A noter la présence du Borderlands Cosplay the French Group, dont les cosplays fait main sont tous simplement bluffants !

 

L’histoire se déroule 5 ans après les évènements du premier opus. Après l’ouverture de l’Arche ,Handsome Jack (le beau Jack) s’est accaparé tout le mérite à votre place .Lors de l’ouverture de l’Arche ,un nouveau minerai est né : l’Eridium .C’est une sorte de matière organique alien (les gardiens de l’Arche ne sont ni plus ni moins que les Eridiens après tout) .Handsome Jack s’en est servi pour faire fortune. Grâce à ça il a racheté la société Hyperion , qui produit maintenant des robots plus orientés pour un usage militaire. Suite aux événements du DLC de la Robolution, il a exterminé les Clap Traps et veut exterminer toute la « vermine » de Pandore , à ceci près que pour lui la vermine, ce n’est pas seulement les bandits ,mais tout simplement ceux qui ne font pas partie d’Hyperion !Bref ,il veut contrôler Pandore ,et pour l’aider à atteindre son but ,il veut réveiller une ancienne et terrifiante créature extra-terrestre( le Gardien) ,ce qui mènerait à une véritable catastrophe … Pour se distraire ,le Tyran (Handsome Jack)  organise des combats de gladiateurs avec de pauvres civils innocents qui n’ont rien demandé ! Et vous vous retrouvez embarqué là-dedans malgré vos ,et gagnez tous les affrontements ,donc il vous lâche au beau milieu de la toundra glaciale de Pandora, où votre quête de vengeance commencera.

J’ai décidé de tenter l’aventure avec Zero, le plus proche de Mordecai dans le quatuor de nouveaux personnages ( Maya la Sirène, Salvador le Gunzerker, Axton le Commando et donc Zero l’Assassin).

 

 

Attention la suite peut vous spoil le début du jeu !

On commence donc le jeu par une petite intro, qui nous explique les grandes lignes de l’histoire. Petite cinématique….et BAM accident de train.

On se retrouve dans une zone enneigée, sur laquelle souffle un vent puissant. On ne voir pas à plus de quelques mètres, et on est low HP.

Quoi de plus naturel que de réintroduire un des Personnages Non Joueurs les plus loufoques du jeu pour vous accueillir dans le jeu ?

Oui, le comité d’accueil est un Clap Trap totalement déjanté, qui apparemment s’occupe des cadavres qu’Handsome Jack envoie ici assez régulièrement, aux vues des nombreux morts qui jonchent la zone.

Le petit robot semble avoir perdu la boule, à ruminer sa haine contre le Tyran, et vous guide vers son repère, un bric-à-brac où d’autres cadavres vous attendent. L’Ange Gardien, l’IA du premier jeu vous explique que vous êtes un des élus qui doit lutter contre le projet d’Handsome Jack.

A peine le temps de looter quelques éléments que le premier boss, Coeur de Primate (true story !) du jeu arrache l’oeil du Clap Trap et s’en va aussi sec de par où il est arrivé. Première quête donc, retrouver l’oeil du Clap Trap, lequel en échange vous aidera à atteindre Sanctuary, l’îlot de résistance de Pandore, dirigé par un certain…Roland.

Vous voilà parti à affronter des ennemis aux allures de gorilles des glaces jusqu’à leur patriarche, en vous familiarisant avec les contrôles de jeu, très similaires à ceux du premier opus.

 

 

On remarque assez vite des améliorations, notamment au niveau de la récupération d’objets: pour ramasser tous les objets d’un contentant, on laisse appuyer X.

La gestion de l’inventaire est la même sur sur Borderlands premier du nom, avec les emplacements d’armes, de bouclier, de mod de grenade.
Changements cependant pour l’arbre de compétence, qui permet d’améliorer son personnage dans certains domaines ( Pour Zero c’est le corps-à-corps, le combat à distance et des améliorations générales sur le rechargement des armes, et différents bonus).

La compétence spéciale de l’Assassin est de créer un double holographique de lui, qui attire donc l’attention des ennemis, pendant que vous, invisible, vous faufilez dans leur dos pour leur administrer un coup de sabre (ou de fusil à pompe). C’est très efficace, même si ça ne dure que 5 secondes au début. Votre vue est modifiée pendant l’invisibilité, et vous repérez tous les ennemis présents, entourés d’une aura.

Une nouvelle section dans le menu de jeu est la section des points de Brutasse: il semblerait qu’en fonction de vos actions, vous gagnez des points dits de Brutasse, qui vous permettent d’améliorer l’ensemble des personnages liés à votre compte. Ne lésinez pas sur les headshots !

L’IA a été beaucoup remaniée, et il n’est pas rare de mourir au début, faute de munitions, ou submergé par les ennemis (on retrouve avec plaisir les Fanatiques, présents sous de nombreuses formes). On assiste donc à des tactiques, les ennemis équipés pour le corps-à-corps chargenant pendant que ceux armés de fusils vous forcent à rester à couvert.

 

(pour ceux qui demandent, la musique c’est Doomsday, de Nero)

 

L’univers visuel est toujours aussi délirant, irrespectueux et irrévérencieux, les insultes pleuvent et les références à tout et n’importent quoi abondent: on rencontre donc un Sir Hammerlock, noble très distingué, habillé comme un Anglais colonial du XIXe siècle…

On peut aussi s’apercevoir que la variété d’ennemis a été considérablement augmentée, on retrouve donc des ennemis typiques du premier jeu, mais avec différents skins et catégories ( des petits, des grands…le seul point commun est qu’ils sont moches méchants et sales). On passe donc du gorille des glaces aux bandits tarés, en passant par toute une faune et une flore qui ne demande qu’à se faire exploser.

Les dégâts localisés ont aussi été grandement améliorés, et il n’est pas rare de couper en deux un ennemi, ou de lui faire exploser le torse, ou la tête. Un régal gore pour les possesseurs de Xforce.

Au niveau des armes, et c’est un grand plus, une variété impressionnante est offerte au joueur, entretenant ce besoin de nouveau matériel. On compare deux modèles, on en vend un…

J’ai d’ailleurs eu le plaisir de trouver une de ces fameuses armes qu’on lance sur l’ennemi une fois vide, et qui explose comme une grenade. Plus il reste de munitions dans l’arme, plus l’explosion est puissante.
D’autres ont des fonctions élémentales (surtout les Maliwan) et mettront le feu à vos ennemis, ou les corroderont avec de l’acide. Il reste encore à déterminer si plusieurs effets seront complémentaires.

Le décor s’ouvre peu à peu, on évolue de tous petits environnements aux grandes maps à parcourir en véhicule ( Scooter est toujours de la partie 😀 ) . On accède vite à des environnements proprement fabuleux, et encore nous ne sommes que sur Xbox360. Qu’est-ce que ça sera sur PC ?

 

J’ai testé le jeu sur Xbox 360

 

Petit bémol par contre, les graphismes ont toujours le même problème que sur Borderlands 1, à savoir que les textures principales se chargent, mais les détails mettent quelque secondes à apparaître. C’est le seul point négatif que j’ai trouvé sur une heure de jeu.

Si vous vous demandiez si Borderlands 2 vaut l’achat, je ne peux que vous répondre un grand OUI ! Des références au premier jeu, des personnages hauts en couleur, une façon d’annoncer les boss bien à eux, des heures de gameplay dans un univers totalement barré…Allez filez l’acheter !

 

Merci 2K pour cette superbe coque !

 Borderlands 2 est disponible sur PS3, Xbox 360 et PC. 

  • Huhuhu il me tenterai bien celui la ^^

  • On remarque assez vite des améliorations, notamment au niveau de la récupération d’objets: pour ramasser tous les objets d’un contentant, on laisse appuyer X.
    c’était déjà le cas ds le 1 😡

    Petit bémol par contre, les graphismes ont toujours le même problème que sur Borderlands 1, à savoir que les textures principales se chargent, mais les détails mettent quelque secondes à apparaître. C’est le seul point négatif que j’ai trouvé sur une heure de jeu.
    pas sur pc en tout cas 😉 noter aussi la grosse amélioration avec la physique présente (pour les possesseurs d’une xforce:p)

    bon test, mm si tu parles pas bcp de la diversité, qui est vraiment LA grosse amélioration du jeu : en une heure à peine, on peut voir des dizaines d’ennemis différents, humains, animaux, monstres… et les environnements sont eux aussi bien fourni.

    Je ne peux qu’aller dans ton sens : achetez ce jeu, il déchire

  • faudrait peut être que je me fasse le 1 xD