Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

2 Commentaires

Compte Rendu : Paris Games Week 2012 -

Compte Rendu : Paris Games Week 2012
Lucian
  • Le 16 novembre 2012
  • http://chez815etalex.com/

 

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon expérience de la Paris Games Week 2012, que j’ai pu visiter pendant 3 jours (  de mercredi à vendredi).

Tout d’abord, ce que j’en retiens, c’est le nombre de personnes présentes. Tout comme les autres éditions, mais cette fois-ci c’était encore plus marquant. Par extension, les files d’attente étaient pour la plupart d’un minimum de 2 heures, rendant les tests pratiquement impossibles.

Voici les quelques jeux auxquels nous avons pu nous essayer pendant ces trois jours ( vous noterez que pour la plupart ce sont des jeux EA, ayant réussi à avoir un coupe-file VIP)

 

 

-Medal of Honor Warfighter PS3:

Testé pendant 15 minutes sur le multijoueur. Tout d’abord, j’ai été choqué par les graphismes. Peut-être était-ce les écrans, ou les câbles, enfin bref je n’avais pas l’impression de jouer sur une console Next-Gen. Les lags n’arrangeaient pas la chose. 
Les trois cartes testées m’ont laissé une impression correcte, autant dans le design que la variété des environnements.

Le concept des binômes est intéressant, à voir si les mentalités évoluent avec le temps de jeu car les miens n’étaient jamais proches, et jouaient très solo…

La customisation des armes, très poussée m’a rappelé le dernier Ghost Recon, et donc très fidèle à la réalité. Les sensations de tir sont très agréables, différentes de BF3 avec lequel MOH partage pourtant son moteur graphique, le Frostbite 2.

Je n’ai pas eu le temps d’expérimenter beaucoup de nations différentes, et donc de voir leur différences. Toutefois j’ai noté l’absence de la France. Au-delà du chauvinisme basique, étant une puissance très présente militairement, pourquoi ne pas nous avoir représentés ? Peut-être dans un DLC prochain ?

MOH ne m’aura absolument pas convaincu, malgré les promesses faites par EA. N’hésitez pas à réagir si vous l’avez acheté/comptez l’acheter.

 

 

-Dead Space 3:

Le survival-horror phare d’EA fait son grand retour le 8 février 2013. Le stand de la PGW proposait une session de jeu des 20 premières minutes, dans un box fermé où il faisait bien 40 degrés.

Nous retrouvons donc Isaac Clarke, le héros des deux premiers épisodes, dans un vaisseau en compagnie d’autres personnes. Le-dit vaisseau semble très endommagé, et il vous faudra vous enfuir, en récupérant votre combinaison.

S’ensuit une décompression explosive qui vous projette dans l’espace, et vous devrez vous frayer un chemin à travers une zone de débris (du vaisseau ?), puis accéder à un autre vaisseau dans lequel vous vous réfugierez. Comme on s’en doute, séparé de ses camarades Isaac ne sera pourtant pas seul. En effet les Nécromorphes font leur grand retour, avec l’ambiance jesuistoutseuletilfaitnoir. Petit retour aux sources dans la démo, avec utilisation des pouvoirs de stase et de télékinésie, mais aussi le fameux cutter plasma !

 

Nous avons même pu essayer de crafter une arme, en ramassant quelques éléments puis en les assemblant via un banc de bricolage.

 

Au final, ce sont 20 minutes passées dans une atmosphère pesante, et graphiquement belle qui me donnent envie de voir ce que donnera le gameplay en binôme (quand je vous dit que le jeu vidéo a aussi ses tendances…).

 

 

-Crysis 3:

Certainement le test coup de coeur du salon. J’ai pu m’essayer au mode de jeu Chasseur pendant une quinzaine de minutes, en compagnie de Ltpaterson.

En gros, une escouade de 10 soldats ( 12 sur PC) doit survivre à deux chasseurs en exo-armure/camouflage optique sur une map pendant un temps donné. Les soldats sont divisés en plusieurs classes, dont l’assaut et le sniper ( celle que j’ai choisi). Les chasseurs sont armés d’un arc magnifique, avec plusieurs projectiles ( voir la vidéo d’explication ici) . Au fur et à mesure que les chasseurs prennent leur tribut parmi les troupes du CELL, les victimes réapparaissent en chasseurs, réduisant l’espérance de vie des soldats restants.

Comme les soldats sortent d’un crash, les munitions à disposition sont ridicules, cependant quelques containers subviendront à vos besoins…pour un temps du moins. Je me suis d’ailleurs retrouvé dernier soldat, sans munitions ni pour mon fusil ni pour mon PM à courir, les flèches sifflant tout autour de moi. Éliminé à une seconde de la fin, par Julien d’ailleurs.

Chaque classe de soldat a apparemment une capacité/un objet qui lui est propre. Le sniper dispose d’une grenade EMP, qui grille les camouflages pendant quelques secondes.

En tant que chasseur, l’impression de puissance est magnifique. Les sauts sont gigantesques, l’arc donne un sentiment de puissance impressionnante…Pourtant vous n’êtes pas imperméable aux balles, très loin de là. A vous de choisir ou et quand lâcher votre flèche, et filer ailleurs. 

Une belle surprise, et un moment très sympa passé sur le stand. 

 

-Company of Heroes 2

 

Company of Heroes premier du nom est certainement le jeu de stratégie le plus décoré de l’histoire du jeu vidéo. Y ayant joué beaucoup plus jeune, c’est avec plaisir que j’ai pu m’initier à la mouture 2013 au stand Asus Republic of Gamers, sur un PC aux allures de Transformers.

La guerre bat son plein en Europe, cependant les vues d’Hitler ne s’arrêtent pas à notre belle France, mais aussi à l’Est. A vous de contrecarrer ses plans, avec l’aide du Général Hiver, et des troupes soviétiques. 
Contrairement aux combats presque propres ayant eus lieu en Europe, le front de l’Est fût témoin des plus âpres batailles de la Seconde Guerre Mondiale, du siège de Stalingrad à la bataille de Koursk.

Vous aurez donc à disposition le rouleau compresseur soviétique, et ses troupes adaptées au grand froid.
Au premier abord, ce qui impressionne, c’est la neige omniprésente. Il y’en a partout, et elle ralentira vos troupes aussi surement qu’une plaque de verglas bloque votre bus. Un système de conditions climatiques réaliste a aussi été inclus au gameplay, vous forçant à rentrer vos soldats dans un bâtiment, voire de construire quelques feux pour les protéger des froids mordants du coin. Sans quoi même des soûlards plein de vodka mourront dans la neige, qui ne tardera pas à recouvrir leurs corps.

A disposition, une démo pré-Bêta du didacticiel, et une partie multi jouée contre l’IA. Passées les quelques minutes d’adaptation, c’est beau, fluide, et fluide, jeu ou interface.

Très discret sur le salon, c’est clairement un jeu avec lequel il faudra compter très prochainement.

 

 

-Doom 3 BFG Edition 3: 

 

Etant un néophyte de Doom 3, j’ai profité d’une accalmie dans la queue pour m’essayer à la version BFG, à savoir la version remasterisée du titre sorti en…2004. Et en 3D s’il vous plaît. C’est graphiquement encore abordable, mais malgré le casque je n’ai pas pu profiter de cette fameuse ambiance avec le bruit de 10 000 personnes au même endroit en même temps. J’ai donc juste réussi à me perdre dans la map, et tuer des monstres. Ca reste du Doom, et avec une 3D aléatoire même si l’hôtesse a fait tout ce qu’elle a pu.

(« Il est amoureux » , « Hé ho ça va hein »). 

Cependant, il semblerait d’après certaines sources anonymes d’un mètre quatre-vingt dix que la version présentée n’était clairement pas à la hauteur de certains packs HD proposés sur le net par des moddeurs. Ca sera donc un jeu sympa, mais certainement pas testé dans de bonnes conditions. 

 

 

-Call of Duty Black OPS II:

 

Hé oui, je garde le meilleur pour la fin. Enfin parler de Black Ops II comme le meilleur c’est un peu ironique. Mais j’ai pu jeter un coup d’oeil au multi grâce à nos relations privilégiées avec l’hôtesse magnifique qui gérait la file. Non je dec’ j’avais un coupe-file. Car sinon, 6 heures de queue pour tester un jeu qui sortait deux semaines après…Merci quoi. Ça n’a pas pourtant pas dérangé beaucoup de jeunes qui se ruaient dès 9h au stand pour le tester (true Story). Le jeu vidéo se démocratise, certes, mais pas en bien je crois.

Don après 10 minutes de présentation du jeu, et de ses atouts, nous voici dans un cube contenant 46 postes reliés en LAN d’après ce que j’ai compris. Et c’est parti pour 15 minutes d’affrontements effrénés, avec de nouvelles armes et les même graphismes, et des kikoos qui crient « Wesh komen j’té baysey  » à tout va. Des nouveautés avec les perks, que vous pouvez sacrifier pour avoir un nouvel accessoires, ou inversement, des viseurs super modernes qui permettent de voir à travers les murs (oui Activision démocratise aussi le wallhack), des nouveaux Killstreaks (qui portent un nouveau nom mais je ne me rappelle plus). 

On a aussi eu droit à un t-shirt BOII à la fin de la session. C’était…intéressant à défaut d’autre chose.

 

 

Au final, on a pu assister à des compet’ très haut de gamme sur les grandes scènes, profiter du super skill de djing de DJ R-Wan, les quelques babes du salon (plus du staff que de vraies babes d’ailleurs), quelques déceptions ( où était Tomb Raider ??), quelques surprises ( Crysis 3, COH2..) et de bons moments passés à gueuler pour un tour de cou.

 

Merci à GohanBlog pour les photos 🙂

 

  • J’espere y aller l’an prochain ^^ merci pour le compte rendu en a pu avoir ton avis sur certain jeu , qu’elle a etait ton jeu du salon au fait ?

  • Lucian

    Je pense que Dead Space 3 est clairement le jeu que j’attends le plus, de tous ceux testés. Après peut-être que je craquerais pour Crysis aussi 😀