Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

Compte rendu : Avant première Deus Ex : Human Revolution

Compte rendu : Avant première Deus Ex : Human Revolution
JulSa_
  • Le 26 avril 2011
  • http://www.julsa.fr

 

Mercredi dernier nous avons été invités au forum de la FNAC des Halles pour rencontrer le directeur artistique Jonathan Jacques-Belletête travaillant sur le prochain gros jeu d’Eidos Montreal : Deus Ex : Human Revolution.
C’est le troisième épisode de la série, c’est un FPS assaisonné d’un coté RPG avec des gains d’xp pour améliorer ses stats et il édité chez Square Enix.

 

Après une petite vidéo qui claque du trailer présenté à l’E3 dernier et une vidéo publicitaire pour Sarif Industries qui vend les mérites des prothèses bioniques (à voir absolument) nous avons eu un petit PowerPoint assez vendeur du jeu puis enfin ce qu’on attendait tous… Une démo du jeu !
Pour ce qui est de l’histoire, elle se déroule en 2027 (soit avant le premier épisode) où l’on incarne Adam Jensen, un ancien du SWAT choisi pour superviser les besoins défensifs de l’une des plus grosses sociétés de biotechnologie expérimentale « Sarif Industries ».

 

 

Le niveau qui a été joué se déroule peu après le début du jeu. L’ambiance est comme dans le menu et comme on le présente partout très « dorée ». Le jeu est beau, l’arrière-plan est vivant avec des animations dans le lointain et les personnages détaillés.
On arrête d’admirer le design et on se lance dans la mission. Il va falloir intervenir dans un des bâtiments de chez Sarif pour y arrêter/éliminer des extrémistes qui s’opposent aux améliorations par prothèses. Dans l’immeuble aussi il y’a des otages que vous pourrez sauver si vous le voulez. En gros la mission principale est de retrouver et de sécuriser un prototype secret de votre société.

 

 

Le gros point fort du jeu comme des précédents est de proposer aux joueurs différentes approches pour avancer dans un niveau. Le jeu offre au joueur une totale liberté dans la façon de mener les missions. On peut foncer comme un sauvage et tirer partout, avancer discrètement et trouver les accès cachés via des conduits d’aération ou en assommant les ennemis et cachant leur corps. L’expérience gagnée en fin de niveau dépends de comment vous avez joué et gérer les situations.
On a commencé par une approche furtive avec des armes non-létales. On endort quelques gardes de loin, on en assomme quelques uns au corps à corps (le choix se fait pendant le choppe de tuer ou d’assommer) et enfin on passe dans un conduit sans se faire voir. Si jamais il y a un risque de ce faire voir on peut toujours utiliser l’invisibilité pour passer. Mais attention cela consomme de l’énergie ! Le joueur a dans son interface son stock de batterie qu’il pourra améliorer avec l’expérience gagnée. Pour se déplacer discrètement on pourra passer d’un muret a un autre via une commande et la camera passera a la troisième personne. Ce qui n’est pas choquant et s’intègre plutôt bien.

 

 

Certaines portes seront verrouillées, il faudra passer par un mini jeu de piratage pour la déverrouiller, ou bien espionner les ennemis locaux pour connaitre le mot de passe.
Enfin la deuxième partie du niveau nous a été montrée en version « fonce dans le tas ».
On retrouve un fps plus traditionnel, mais il est quand même préférable de réfléchir aux différents chemins et bien faire attention au décor avec les cameras et les tours de sécurité qui peuvent être elles aussi piratés en cherchant bien.

 

Au final ce jeu porte bien son nom, il y a toujours des choix a faire, que ce soit pour votre approche, le chemin a prendre, les otages a sauver, et les armes qui peuvent tuer ou non… Choisissez votre style de jeu et faites face aux conséquences de vos actions car au final c’est vous qui décidez du déroulement de l’histoire.
Le jeu sortira fin août 2011 et vous pouvez d’ores et déjà réserver votre pack collector sur Amazon.