Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Scroll to top

Top

Pas encore de commentaire

[Cinema] Avis/Critique : Thérèse Desqueyroux

[Cinema] Avis/Critique : Thérèse Desqueyroux
Lucian
  • Le 23 novembre 2012
  • http://chez815etalex.com/

 

Cette fois-ci, nous avons pu découvrir en avance Thérèse Desqueyrioux. Ayant au casting Audrey Tautou, Gilles Lelouche et des guests plutôt connus tels que Catherine Arditi.

 

Sans plus attendre, place au Synopsis:

 

Dans les Landes, on arrange les mariages pour réunir les terrains et allier les familles. Thérèse Larroque devient Madame Desqueyroux ; mais cette jeune femme aux idées avant-gardistes ne respecte pas les conventions ancrées dans la région. Pour se libérer du destin qu’on lui impose, elle tentera tout pour vivre pleinement sa vie.

 

 

Nous avons donc un film très orienté sur les relations humaines dans les années 20, à savoir l’intérêt qu’ont les familles à faire des mariages forcés pour regrouper leurs possessions territoriales ( des forêts de pins dans notre cas). 
On y explique crûment que les femmes sont conditionnées pour être utilisées comme monnaie d’échange. Leur individualité est sacrifiée pour que les revenus de la famille augmentent/les conflits avec les autres grandes familles s’apaisent.

 

Thérèse, femme indépendante pendant une mauvaise époque ( ce qui expliquera qu’elle tirera la gueule pendant tout le film).

 

C’est dans cet univers que Thérèse évolue depuis sa naissance. Cependant, contrairement aux autres, Thérèse est une femme qui réfléchit. Beaucoup trop selon elle. Ce décalage, ce sentiment d’être différente l’épuise et elle ne souhaite que se marier, pour que son mari écrase toutes ces idées dans sa tête. Le mariage avec Bernard s’avère finalement l’occasion rêvée.  
Malheureusement, cette cage dorée ne s’avère au final pas du tout du goût de Thérèse, qui ira très loin pour essayer de vivre son indépendance jusqu’au bout.

 

Bernard et Thérèse, un couple pas comme les autres…

 

Le jeu d’acteur d’Audrey Tautou est accrocheur pour tant qu’on soit amateur de films français. Un visage très fermé, des idées plein la tête, on retrouve l’archétype/l’annonciatrice de la garçonne des années 40. Un léger accent provincial, du terroir diront certains. Une représentation convaincante d’une femme tellement harcelée et convaincue qu’elle est étrange que le mariage et l’abandon de son individualité est la seule solution pour  que son intégrité soit sauvée. Grosse erreur.

 

De l’autre côté on a Gilles Lellouche. Grand gaillard pas forcément très fin, mais très amoureux et conservateur. Le mariage avec Thérèse est vu avec beaucoup de tendresse, pourtant il ne voit pas que sa femme ne s’épanouit pas dans leur relation, ce qui lui portera préjudice. L’acteur est vraiment excellent à faire vivre ce personnage tout droit sorti d’une gravure des années 20.

 

Bernard, ce gentil bourgeois qui ne sait pas lire entre les lignes.

 

‘histoire, je vous l’avouerais m’est pourtant restée imperméable. Je n’ai pas compris l’intérêt du film, et même quelques semaines après le visionnage. Je respecte cependant la fidélité qu’a apporté l’équipe du film à l’époque.

 

Un film porté par son cast’, pas par son scénario.

Note: 2.5/5